Menu
RSS
A+ A A-

le brut bondit à Londres - intensification des violences en Libye

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole bondissaient à Londres, en hausse de près de 3 dollars, mais reculaient à New York, dans un marché inquiet de l'intensification des combats en Libye, où l'important port pétrolier de Ras Lanouf était violemment disputé.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 115,55 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,49 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Il avait grimpé une heure plus tôt jusqu'à 116,18 dollars, soit un gain de près de 4 dollars par rapport à son plus bas niveau de la journée, enregistré le matin dans les échanges asiatiques.

En revanche, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance peinait à décoller, reculant de 12 cents à 104,90 dollars.

Le repli qui avait affecté mardi les cours du Brent aura été de courte durée: alors qu'ils avaient lâché près de 2 dollars, ils regagnaient mercredi le terrain perdu, dans un marché suspendu à la Libye.

Des raids aériens et d'intenses bombardements des forces du colonel Kadhafi ont visé mercredi l'ouest du port pétrolier de Ras Lanouf, poste avancé de la rébellion dans l'Est libyen.

Une série d'explosions a notamment été entendue par un journaliste de l'AFP, qui a ensuite vu des flammes hautes de plusieurs centaines de mètres dans le ciel au-dessus d'une raffinerie aux abords de la ville.

Par ailleurs, "le regain des tensions et l'extension des troubles en Libye a imposé la fermeture de la plus grosse raffinerie du pays, Zawiyah, ce qui a fait monter les prix du Brent", ajoutait Myrto Sokou, du courtier Sucden Financial, selon qui "la Libye domine le marché du pétrole".

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) avait estimé vendredi que les exportations du pays atteignaient encore entre 500'000 à 600'000 barils par jour, contre 1,58 million de barils par jour en janvier.

"Même si les violences se poursuivent en Libye, les pertes de production de brut que le conflit génère apparaissent largement incorporées aux prix actuels", tempérait cependant David Hart, de Westhouse Securities, notant que les stocks aux Etats-Unis restaient "très bien approvisionnés".

Selon les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), publiés mercredi, les stocks de brut ont augmenté de 2,5 millions de barils la semaine dernière, beaucoup plus qu'attendu.

Au terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), déjà au bord de la saturation, les réserves ont atteint un nouveau niveau record, progressant de 1,7 million de barils, un chiffre de nature à peser sur les cours du pétrole à New York.

Cushing est le principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

Pour Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix, "la situation fondamentale à Cushing n'a pas vraiment changé, si ce n'est qu'elle a empiré", ce qui explique l'écart persistant entre les deux prix pétroliers de référence.

rp

(AWP/09 mars 2011 18h30)

Commenter le brut bondit à Londres - intensification des violences en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite