Menu
RSS
A+ A A-

Le brut bondit, dopé par la baisse du chômage aux États-Unis

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole grimpaient vigoureusement vendredi en fin d'échanges européens, confirmant le net rebond de la veille dans un marché dopé par l'annonce d'une baisse inattendue du chômage américain, qui ravivait l'optimisme sur la demande de brut du pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 104,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,76 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Il s'est hissé jusqu'à 104,92 dollars vers 15H00 GMT, un sommet plus vu depuis le 11 avril.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait à 1,68 dollar à 95,67 dollars, après être monté à 96,04 dollars, son plus haut niveau depuis un mois.

"Le marché faisait preuve vendredi matin d'un optimisme prudent, encore porté par la baisse des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne (BCE)" décidée jeudi, une décision de nature à stimuler l'économie de la zone euro, soulignait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT. "Mais tous les regards étaient tournés vers le rapport mensuel sur l'emploi américain".

Or, ce rapport, considéré comme un baromètre crucial pour jauger la santé de la première économie mondiale, a apporté un nouveau coup de fouet aux cours du baril: il a fait état d'une baisse inattendue du chômage aux États-Unis en avril à son plus bas niveau depuis décembre 2008.

Dans le même temps, le solde net des créations d'emplois s'est affiché à 165.000, dépassant les prévisions du marché. "En conséquence, les cours du pétrole ont rapidement monté, à l'unisson avec tous les actifs à risques", dans un mouvement d'achats "euphorique" des investisseurs, observait M. Razaqzada.

Dans ce contexte, "le prix du WTI, enflammé par les chiffres de l'emploi, est grimpé au-dessus de 95 dollars le baril pour la première fois en un mois, suggérant que les investisseurs font peu de cas du nouveau gonflement des stocks de brut" aux États-Unis, qui ont atteint la semaine dernière leur plus haut niveau depuis 1982, renchérissait Nicholas Dale-Lace, analyste de CMC Markets.

De même, le ralentissement de l'activité dans le secteur américain des services en avril, dont témoignait un indicateur ISM publié vendredi, a "été totalement ignoré par les opérateurs, qui ont choisi de se concentrer plutôt sur l'emploi" et les perspectives d'une demande pétrolière accrue aux Etats-Unis (premier consommateur de brut de la planète), insistait M. Razaqzada.

L'optimisme des investisseurs sur la santé du marché du travail américain avait déjà été alimenté jeudi par une nouvelle baisse des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage la semaine dernière, qui se sont établies à leur plus bas niveau en cinq ans.

cha



(AWP / 03.05.2013 18h29)


Commenter Le brut bondit, dopé par la baisse du chômage aux États-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite