Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise, le marché attend la Fed et la BCE

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens, essuyant des prises de bénéfices après leurs gains de la veille, dans un marché peu animé et attentiste avant des réunions des banques centrales européenne et américaine, qui pourraient renforcer leur soutien à l'économie.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 103,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 3 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 2 cents à 94,52 dollars.

Le regain d'enthousiasme de la veille semblait s'essouffler quelque peu mardi, alors que les cours du brut essuyaient quelques prises de bénéfices et se stabilisaient dans une fourchette très étroite autour de l'équilibre -- dans un marché par ailleurs sans grand élan en l'absence des opérateurs chinois pour cause de congés du 1er mai.

Les prix du brut avaient sensiblement grimpé lundi, stimulés par la perspective d'un renforcement ou le maintien par les banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE) de leurs mesures de soutien à l'économie, et aidés par un affaiblissement du dollar.

"Relancer ou soutenir la croissance, cela semble être le mot-clef aux yeux des responsables des banques centrales des deux côtés de l'Atlantique. La Fed devrait maintenir le cap de sa politique monétaire accommodante" lors de sa réunion mardi et mercredi "et la BCE devrait baisser jeudi ses taux d'intérêts", résumaient les analystes du courtier Capital Spreads.

"Cette perspective a largement revigoré l'optimisme des opérateurs sur les marchés de l'énergie" et devrait continuer à soutenir les cours, estimaient-ils, même si le marché faisait désormais preuve d'attentisme en attendant ces réunions de politique monétaire.

En particulier, les injections massives de liquidités dans l'économie réalisées chaque mois par la Fed non seulement stimulent l'activité et les investissements dans les matières premières, mais contribuent également à diluer la valeur du billet vert -- rendant plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine.

Cependant, "comme on l'a vu au cours des derniers mois, les liquidités injectées dans l'économie ne sont pas suffisantes pour tirer les prix du baril vers le haut -- ce qu'il fait, c'est aussi une amélioration de la conjoncture économique", avertissaient les experts de Commerzbank.

Pour eux, des indices manufacturiers attendus dans les prochains jours en Chine comme aux États-Unis (les deux principaux pays consommateurs de brut) "devraient donner des indices" sur la santé de l'économie mondiale, tout comme les chiffres hebdomadaires des réserves américaines de brut (montées récemment à leur plus haut niveau en 23 ans) publiés mercredi.

Enfin, les opérateurs seront attentifs vendredi au très attendu rapport mensuel sur l'emploi et la chômage aux États-Unis, considéré comme un baromètre crucial pour jauger la première économie mondiale.

jh



(AWP / 30.04.2013 13h38)


Commenter Le brut se stabilise, le marché attend la Fed et la BCE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite