Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette hausse à New York, guettant la Fed et la BCE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole coté à New York a nettement progressé lundi, stimulé par l'optimisme d'investisseurs misant sur le maintien, voire le renforcement, par les banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE) de leur programme de soutien à l'économie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a avancé de 1,50 dollar par rapport à la clôture de vendredi pour s'établir à 94,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 103,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 65 cents par rapport à la précédente clôture.

Le marché a été porté par "l'anticipation d'une baisse des taux d'intérêt de la BCE jeudi" et "le maintien du taux d'intérêt de la Fed, voire des commentaires sous-entendant la poursuite de sa politique d'assouplissement monétaire jusqu'à la fin de l'année, mercredi", a relevé Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

Ce genre de mesures de soutien à l'économie tend en effet à favoriser l'intérêt des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués et plus rentables, comme les matières premières ou l'euro.

Déjà le billet vert perdait de la vigueur face à la monnaie européenne lundi, rendant plus attractifs les achats de brut libellé en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre raison pour les investisseurs de pencher pour l'optimisme selon M. Yawger: les promesses de ventes de logement en mars aux Etats-Unis ont rebondi, faisant espérer un regain de la vigueur du secteur qui permettrait de faire grimper la consommation énergétique.

L'annonce de chiffres "corrects" sur la consommation et les revenus des ménages aux Etats-Unis en mars a aussi "participé à la bonne humeur des marchés", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Les dépenses de consommation ont en effet augmenté de 0,2% en rythme annualisé ce mois-là, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,1% et les revenus des ménages ont progressé de 0,2%, quand les experts misaient sur une hausse de 0,3%.

Les investisseurs attendent désormais la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis, considéré comme un baromètre majeur pour jauger l'économie du pays.

Mais le marché a également été rassuré lundi par la nomination d'un nouveau président de Conseil en Italie, Enrico Letta.

Après deux mois d'impasse politique à Rome, son arrivée est bien accueillie par les investisseurs comme l'illustre le net repli des taux obligataires dans le pays.

Cette nouvelle faisait passer au second plan l'annonce d'un net recul de l'indice de confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs en avril dans la zone euro.

rp



(AWP / 30.04.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en nette hausse à New York, guettant la Fed et la BCE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite