Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, aidé par des indicateurs économiques encourageants

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens, reprenant le net rebond de plus de deux dollars enregistré la veille, dans un marché aidé par des indicateurs économiques jugés encourageants en Europe et aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 102,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 74 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait de son côté 68 cents à 92,11 dollars.

Après avoir subi quelques prises de bénéfices en cours d'échanges européens, les cours reprenaient le chemin de la hausse, confortant un rebond de 2,25 dollars à New York et de 1,42 dollar à Londres, à la suite des chiffres du Département américain de l'Énergie (DoE).

Celui-ci a ainsi fait état d'une chute 10 fois plus forte qu'attendu, la semaine dernière, des réserves d'essence aux États-Unis la semaine dernière -- très surveillés à l'approche de la saison estivale des grands déplacements en voiture -- tandis que les stocks de brut progressaient moins que prévu, autre signal jugé encourageant.

"Les cours ont continué sur leur lancée jeudi (..) car les inquiétudes sur la demande -- déjà apaisées par les chiffres du DoE -- se sont encore estompées davantage après des statistiques encourageantes au Royaume-Uni et aux États-Unis", soulignait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Ainsi, le Royaume-Uni a enregistré une hausse plus forte que prévu de son Produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre 2013, ce qui permettant à l'économie du pays d'éviter une troisième récession depuis le début de la crise financière.

Quant aux États-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage dans le pays sont reparties à la baisse la semaine dernière, reculant plus qu'anticipé par les analystes pour se rapprocher de leur niveau le plus faible en cinq ans, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

"Ces chiffres ont revigoré le moral aux investisseurs", les incitant à revenir vers les actifs jugés risqués comme les matières premières, notait M. Razaqzada.

Par ailleurs, "les prix du pétrole étaient aidés par des solides résultats trimestriels d'entreprises américaines qui tiraient vers le haut les marchés boursiers (...) et contribuaient à doper l'optimisme des opérateurs" sur la vigueur de la reprise économique aux États-Unis, premier pays consommateur de brut, ajoutait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Dans ce contexte, les investisseurs seront attentifs à la publication vendredi de la première estimation du PIB américain pour le premier trimestre, baromètre très attendu après les statistiques américaines très contrastées ces dernières semaines.

Par ailleurs, l'écart entre le Brent échangé à Londres et le WTI coté à New York continuait de se réduire jeudi -- à désormais moins de 10 dollars (contre 20 dollars début mars) --, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Depuis leurs plus hauts sommets de l'année atteints mi-février, le cours du Brent a perdu environ 18 dollars et le WTI seulement 8 dollars, car "l'assombrissement de la croissance mondiale a exercé une pression accrue sur le Brent", plus sensible aux perspectives de la demande en Europe et en Asie, "tandis que le WTI reste aidé par un relatif optimisme sur la reprise économique aux États-Unis", analysait M. Hufton.

rp



(AWP / 25.04.2013 18h34)


Commenter Le brut grimpe, aidé par des indicateurs économiques encourageants


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite