Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe et s'installe au-dessus de 100 USD à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient lundi, en cours d'échanges européens, le rebond entamé vendredi, remontant au-dessus des 100 USD à Londres, dans un marché aidé par des achats à bon compte mais s'interrogeant toujours sur une possible réaction des pays de l'Opep.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 100,44 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il était tombé sous 100 USD mardi dernier pour la première fois depuis neuf mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 57 cents à 88,58 USD.

Les cours du brut continuaient de reprendre leur souffle, après leur fort recul de la semaine précédente à la suite d'indicateurs décevants en Chine et aux Etats-Unis, les deux premiers consommateurs de brut de la planète.

Le glissement du cours du Brent sous le seuil psychologique des 100 dollars a incité les investisseurs à repartir, à partir de vendredi, "à la chasse aux bonnes affaires, ce qui maintient les prix à la hausse", a relevé Ric Spooner, analyste chez CMC Markets, tout en notant que les courtiers attendent cette semaine de nouveaux indicateurs en Chine, en quête de nouveaux indices sur la demande énergétique du pays.

Les prix du pétrole avaient également été soutenus en fin de semaine dernière par la perspective d'une action concertée de l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) pour réduire leur production afin d'enrayer la baisse des prix, le Venezuela évoquant même la possibilité d'une réunion exceptionnelle du cartel.

Cependant, le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a écarté samedi la tenue prochaine d'une réunion extraordinaire de l'Opep avant celle prévue le 31 mai, estimant que le prix actuel du brut n'était pas un sujet d'inquiétude.

Par ailleurs, les déclarations du ministre du Pétrole des Emirats arabes unis ont également "enrayé un moment la remontée des cours". Il a estimé lundi que "le marché du pétrole était équilibre, et non pas sur-approvisionné, ce qui suggère qu'aucune réduction de la production de l'Opep ne va intervenir", ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Selon eux, la voix des Emirats s'accorde souvent à celle de l'Arabie saoudite, principal exportateur de pétrole et chef de file de l'Opep, sans l'accord de laquelle aucun changement de l'offre ne peut être décidé au sein du cartel.

Malgré tout, "les pays de l'Opep devraient être désireux de voir les prix remonter durablement au-dessus de 100 USD", mais comme les exportations des pays du Golfe tendent à diminuer à l'approche de l'été (alors qu'augmente leur propre consommation de pétrole pour alimenter les systèmes de climatisation), cela pourrait soutenir le marché, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De plus, "il ne faut pas s'attendre à revoir des baisses importantes et prolongées sur le marché du pétrole car les prévisions moroses sur la demande mondiale avaient déjà été intégrées (avant la semaine dernière) et que le récent mouvement de ventes massives apparaît clairement excessif", poursuivait-il.

Or, selon lui, "on vient juste d'entrer dans la période où les raffineries dans l'hémisphère nord accélèrent nettement leur production d'essence avant la saison estivale des grands déplacements en voitures" et donc gonflent leur consommation de brut "après une période de maintenance au sortir de l'hiver", et "c'est pour cette raison qu'on voit habituellement les prix du baril monter avant l'été".

al



(AWP / 22.04.2013 14h00)


Commenter Le brut grimpe et s'installe au-dessus de 100 USD à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite