Menu
RSS
A+ A A-

Le brut profite à New York d'un rebond technique dans un marché prudent

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole new-yorkais s'est affiché en hausse jeudi, profitant principalement d'un rebond technique après le net recul observé ces derniers jours dans un marché toujours inquiet pour la demande en brut dans le monde.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a gagné 1,05 dollar à 87,73 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé à 99,13 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,44 dollar par rapport à la clôture de mercredi. Il est tombé dans les échanges asiatiques jusqu'à 96,75 dollars, son plus bas niveau depuis le 2 juillet 2012, avant de se reprendre.

La hausse des cours du brut new-yorkais "correspond vraiment à un rebond lié aux achats de couverture pour des paris à la baisse", selon Ray Carbone, courtier à Paramount Options.

"De façon générale, le marché reste fragile (...). Mais les cours ne peuvent pas continuer à baisser tous les jours", a-t-il souligné.

Le marché pétrolier a de fait été particulièrement chahuté ces derniers jours, le WTI perdant près de huit dollars en une semaine et chutant même de deux dollars en une seule séance quand le Brent passait mardi sous le seuil des 100 dollar pour la première fois depuis neuf mois.

Les investisseurs restent d'ailleurs prudents. "Les inquiétudes sur la demande après les statistiques moroses publiées (lundi et mardi) aux États-Unis et en Chine, les deux plus gros consommateurs de brut de la planète, tout comme l'accroissement de la production pétrolière américaine (...) pèsent toujours sur le moral des opérateurs", ont observé les analystes de Commerzbank.

Les indicateurs publiés jeudi aux États-Unis n'étaient pas pour les rasséréner: ainsi, l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est) a ralenti contre toute attente en avril, tandis que l'indice composite des indicateurs économiques américains a baissé en mars après trois mois de hausse selon l'institut Conference Board.

Mais si les nouvelles inscriptions au chômage sont légèrement remontées aux Etats-Unis la semaine dernière après leur forte baisse des premiers jours d'avril, "le niveau de chômage reste au final à un niveau correct", a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

De plus, "alors qu'on craignait un peu pour les capacités de refinancement des pays européens, on éprouve un certain soulagement après la réussite de l'émission d'obligations en Espagne", a noté M. Kilduff.

Bénéficiant du climat de détente relative sur le marché de la dette souveraine du pays, Madrid a en effet levé jeudi 4,714 milliards d'euros à moyen et long terme, à des taux au plus bas depuis près de trois ans.

Les cours ont aussi été soutenus par un accès de faiblesse du dollar face aux principales devises, qui rendait plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Les prix ont également "pu être un peu aidés par les craintes géopolitiques liées au Venezuela", a noté M. Carbone. Le pays, important producteur de brut, est en proie à de vives tensions depuis la victoire étriquée du président élu Nicolas Maduro, contestée par l'opposition.

rp



(AWP / 19.04.2013 06h21)


Commenter Le brut profite à New York d'un rebond technique dans un marché prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite