Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit quasi stable à New York, et sous les 100 dollars à Londres

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé la séance quasi stables mardi à New York, mais ont clôturé sous les 100 dollars à Londres pour la première fois depuis juillet, dans un marché aidé par un rebond technique mais qui restait inquiet pour la reprise de l'économie mondiale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a grappillé 1 cent à 88,72 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé sous le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis le 10 juillet, à 99,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 72 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le pétrole, qui a glissé dans les échanges asiatiques de plus de 2,70 dollars jusqu'à 86,06 dollars, au plus bas depuis la mi-décembre, a nettement repris du terrain au cours de la séance, pour terminer à l'équilibre.

"Il s'agit en grande partie d'un rebond technique profitant aux cours après une semaine de fortes pertes", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Dans la matinée, "les prix avaient fortement baissé, encore sous le coup du ralentissement chinois et des attentats de Boston", qui ont fait trois morts et 176 blessés lundi, et avaient précipité une nette chute des prix en cours d'échanges électroniques, après la clôture, a-t-il rappelé.

"Le marché d'actions américain s'est ensuite nettement repris et l'euro a signé un retour en force aujourd'hui face au dollar, ce qui a aidé les prix" de l'or noir à ne pas plonger davantage, a estimé Bill Baruch, de iiTrader.

Un baisse du billet vert rend plus attractifs les achats d'actifs libellés dans cette monnaie, pour les acheteurs munis d'autres devises.

Les craintes qui ont secoué le marché la veille restent là, a cependant noté M. Lipow, en raison de perspectives peu rassurantes pour la demande et d'un ensemble de données économiques moroses dans le monde.

Deuxième consommateur mondial de brut, "la Chine devrait représenter à elle seule 40% à 50% de la croissance de la demande en brut en 2013, donc tout signe tendant à indiquer un ralentissement de son économie envoie les courtiers au tapis", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Un ensemble de données économiques préoccupantes depuis début avril aux Etats-Unis, premier consommateur d'or noir au monde, accentuaient ces craintes, a-t-il estimé.

La production industrielle a progressé légèrement plus que prévu, de 0,4% sur un mois en mars, et dans l'immobilier, les mises en chantier de logements ont bondi en mars à leur niveau le plus haut en près de cinq ans.

Néanmoins, les perspectives pour les promoteurs se sont détériorées par rapport au mois précédent dans la mesure où le nombre de permis de construire a reculé plus que prévu en mars.

En outre, les prix à la consommation ont affiché une baisse supérieure au attentes aux Etats-Unis en mars, sous l'effet de la baisse des cours des hydrocarbures.

Par ailleurs, le passage mardi au contrat pour livraison en juin comme nouveau contrat de référence pour le Brent, après l'expiration lundi soir du contrat pour livraison en mai, a amplifié la faiblesse de ses cours par rapport au WTI, car le contrat de juin s'est échangé ces derniers jours à un cours inférieur à celui de mai, selon les analystes.

Le prix de 100 dollars pour le baril à Londres, considéré comme un niveau de prix jugé idéal par l'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), pourrait inciter les membres du cartel à réduire leur production d'or noir pour aider à la remonté des cours, ont estimé les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 17.04.2013 06h21)


Commenter Le brut finit quasi stable à New York, et sous les 100 dollars à Londres

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 08 décembre 2016 à 18:24

Le pétrole en léger rebond, prudence avant une réunion entre…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens sans effacer leurs pertes des deux dernières séances, alors que la...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:37

Rosneft privatisé: bonne nouvelle pour la Bourse, symbole po…

Moscou: Les investisseurs ont applaudi jeudi la vente par l'Etat russe de 19,5% du capital du géant pétrolier Rosneft au Qatar et...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:12

Trump nomme un ami des pétroliers à la protection de l'envir…

New York: Donald Trump a nommé jeudi à la tête de l'Agence de protection de l'environnement un fervent défenseur du secteur des...

jeudi 08 décembre 2016 à 15:34

Le pétrole, dominé par la production hors Opep, ouvre en hau…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, le marché restant concentré sur les négociations en...

jeudi 08 décembre 2016 à 12:29

Le pétrole remonte mais la production hors Opep inquiète tou…

Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que la réunion des pays producteurs non-membres de l'Opep doit...

jeudi 08 décembre 2016 à 05:21

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse en Asie, jeudi, mais les gains étaient limités en raison du scepticisme...

mercredi 07 décembre 2016 à 21:04

En nette baisse, le pétrole termine sous la barre des 50 dol…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en net recul mercredi, une hausse des réserves américaines de produits raffinés venant s'ajouter...

mercredi 07 décembre 2016 à 20:04

La Russie privatise 19,5% du géant pétrolier Rosneft

Moscou: Le Kremlin a annoncé mercredi qu'il avait finalisé la privatisation de 19,5% du géant pétrolier public Rosneft.

mercredi 07 décembre 2016 à 18:15

Le pétrole recule, les stocks américains pèsent sur les cour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, alors que les doutes croissaient de nouveau autour de l'accord de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite