Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, plombé par le ralentissement chinois

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole reculaient nettement lundi à l'ouverture à New York, minés par le ralentissement inattendu de la croissance chinoise, de mauvais augure pour la demande du deuxième consommateur mondial d'or noir.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai dollars cédait 1,90 dollar à 89,39 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les prix de l'or noir reprenaient cependant légèrement du terrain après avoir chuté en cours d'échanges électroniques jusqu'à 88,05 dollars le baril, à leur plus bas niveau depuis la fin décembre.

"Il s'agit vraiment ici du poids de la mauvaise nouvelle en Chine qui a plombé l'appétit pour le risque de l'ensemble du marché des matières premières, le brut et le cuivre en particulier", a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Le géant asiatique a fait part lundi d'un ralentissement de sa croissance à 7,7% en rythme annuel au premier trimestre, surprenant les analystes qui misaient sur une légère accélération, avec un produit intérieur brut (PIB) autour de 8%.

"Le PIB plus bas que prévu de la Chine implique que ses industries ne fonctionnent pas au rythme qu'avaient anticipé les analystes, et donc que la demande en brut et en métaux risque de se tasser, ce qui a ébranlé les prix", a détaillé M. Yawger.

La hausse de la production industrielle chinoise a ralenti à 8,9% sur un an en mars, après 9,9% de hausse en janvier-février, selon le Bureau national des statistiques.

"Notre peur est que ces chiffres occultent une réalité bien plus inquiétante encore" sur la santé de la deuxième économie mondiale, a noté quant à lui Phil Flynn, de Price Futures Group.

Aux Etats-Unis, le premier consommateur mondial d'or noir, les nouvelles n'apportaient que peu de soutien, l'activité manufacturière de la région de New York ralentissant elle aussi nettement, selon l'indice Empire State d'avril publié dans la matinée par la banque centrale américaine (Fed).

La victoire de justesse du président par intérim du Venezuela, Nicolas Maduro, à l'élection présidentielle de dimanche pour succéder à Hugo Chavez, n'inquiétait en revanche pas le marché outre mesure, bien qu'elle soit contestée par l'opposition, qui exige un nouveau décompte des bulletins de vote.

"Si les choses tournent mal, le Venezuela pourrait retirer provisoirement son brut du marché, ce qui serait haussier à l'échelle mondiale", a toutefois noté M. Yawger.

Quatrième plus gros producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le Venezuela est le cinquième exportateur mondial et le principal producteur d'Amérique du Sud.

rp



(AWP / 15.04.2013 15h43)


Commenter Le brut recule à New York, plombé par le ralentissement chinois


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

lundi 18 septembre 2017 à 06:09

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite