Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en forte baisse, plombé par des craintes sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient nettement vendredi en fin d'échanges européens, plombés par des inquiétudes persistantes sur la demande mondiale d'or noir, accentuées par des statistiques décevantes aux États-Unis et les incertitudes en zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 102,12 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,15 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à son plus faible niveau depuis le 13 juillet 2012.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 2,32 dollars à 91,19 dollars.

"Les prix du brut ont plongé vendredi alors que les investisseurs dénouaient leurs positions à long terme sur des inquiétudes concernant la demande", a commenté Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

"Les dernières publications économiques ont été généralement mauvaises", a-t-il relevé.

Les dernières statistiques parues aux États-Unis ont en particulier alimenté les inquiétudes sur la première économie mondiale.

Les ventes de détail ont ainsi été marquées par une baisse inattendue en mars, à -0,4% sur un mois, tandis que l'indicateur du moral des ménages de l'Université du Michigan a baissé en avril.

Cette semaine, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le Département américain de l'Énergie (DoE) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ont également abaissé leurs prévisions pour la demande mondiale de brut cette année.

Pour l'Opep et l'AIE, cette baisse est surtout due à une demande exceptionnellement faible en provenance des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

"Tant que les perspectives pour la demande restent moroses, il y a peu de chance de voir les prix rebondir", soulignait-on à Commerzbank. Surtout que l'offre reste de son côté abondante.

De plus, les investisseurs s'inquiétaient parallèlement de l'évolution de la situation à Chypre.

Les ministres des Finances de la zone euro réunis à Dublin ont avalisé vendredi les modalités du plan d'aide à l'île, qui pourra entrer en vigueur une fois approuvé par plusieurs parlements nationaux.

Mais Chypre a demandé à l'Union européenne une aide supplémentaire destinée à retrouver la croissance et à préserver la cohésion sociale face à l'impact des mesures draconiennes imposées dans le cadre du plan de sauvetage.

"Les tensions géopolitiques pourraient soutenir le baril au-dessus du seuil de 100 dollars le baril", a cependant estimé Gary Hornby, analyste d'Inenco, en référence aux tensions autour de l'Iran et de la Corée du Nord.

fah



(AWP / 12.04.2013 18h30)


Commenter Le brut en forte baisse, plombé par des craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite