Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, stimulé par la baisse du dollar

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mardi à New York, aidés par un accès de faiblesse du billet vert qui favorisait l'achat d'actifs libellés en dollar dans un marché attendant les chiffres hebdomadaires sur les réserves de brut aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a gagné 84 cents à 94,20 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé à 106,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,57 dollar par rapport à la clôture de lundi.

"Le recul du dollar face aux principales devises a stimulé le marché de l'énergie", selon Robert Yawger de Mizuho Securities USA. Cette évolution de la monnaie américaine a en effet tendance à favoriser l'acquisition de produits vendus en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre facteur encourageant pour les investisseurs: la révision à la hausse par l'agence américaine d'information sur l'Energie de sa prévision de prix moyen en 2013 du baril de WTI à 93,92 dollars, soit "une hausse d'environ deux dollars par rapport à sa précédent estimation" de mars, a indiqué M. Yawger.

La progression du prix du brut a par ailleurs été alimentée par "la publication d'une inflation chinoise moins élevée qu'attendu par le marché", qui a ralenti à 2,1% sur un an en mars, a remarqué Bart Melek, de TD Securities.

Si ce chiffre est interprété comme un signe de fragilité de la reprise de la croissance dans la deuxième économie mondiale, il laisse à Pékin une marge suffisante pour un éventuel assouplissement monétaire de nature à stimuler la reprise du pays, deuxième plus gros consommateur de brut au monde.

De telles mesures permettraient aussi aux investisseurs d'obtenir plus de liquidités pour effectuer des achats de matières premières.

Les tensions géopolitiques autour de l'Iran et de la Corée du Nord ont aussi participé au regain de vigueur du marché, selon M. Yawger.

Téhéran a en effet inauguré mardi deux mines d'extraction d'uranium, un pas de plus dans son programme nucléaire controversé alors que les négociations avec les grandes puissances sur ce sujet traînent en longueur.

Pyongyang a de son côté réitéré sa menace de "guerre thermonucléaire" et conseillé aux étrangers présents en Corée du Sud d'évacuer le pays.

Les investisseurs restaient toutefois prudents avant la publication des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Les autorités américaines vont en effet "probablement faire part d'une nouvelle hausse des stocks, qui devraient atteindre leur plus haut niveau en 22 ans", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,2 million de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 5 avril.

Les réserves d'essence de la première économie mondiale devraient pour leur part avoir baissé de 1,5 million de barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) reculé de 900'000 barils.

rp



(AWP / 10.04.2013 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, stimulé par la baisse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite