Menu
RSS
A+ A A-

En légère baisse, le marché reste prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole s'inscrivaient en légère baisse lundi en fin d'échanges européens, mettant fin au rebond enregistré depuis le début de la journée, dans un marché qui reste sur ses gardes après la dégringolade de la semaine dernière.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 103,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 43 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il avait glissé en fin de semaine dernière à 103,62 dollars, son plus bas niveau depuis fin juillet 2012.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 3 cents à 92,67 dollars.

Les cours du baril avaient subi un important mouvement de repli la semaine dernière, alimenté par des indicateurs moroses dans la zone euro et aux États-Unis -- où le rapport mensuel sur l'emploi, publié vendredi et jugé très décevant, avait refroidi les investisseurs, en faisant état d'un violent ralentissement des créations d'emploi.

"En réalité, ce rapport sur l'emploi américain a juste constitué un nouveau prétexte pour poursuivre la vive correction du marché entamée les jours précédents", après la hausse des cours enregistrée en mars, "à un moment où il n'y a pas grand chose dans les fondamentaux du marché pour soutenir les acheteurs", soulignait l'analyste Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De fait, la salve des indicateurs américains décevants est venue renforcer les craintes sur la vigueur de la demande énergétique des États-Unis -- premier consommateur de brut de la planète, alors que le marché est hanté par la surabondance de l'or noir disponible dans le pays, dont témoigne un récent gonflement des stocks de brut.

Et plus globalement, "le contexte économique mondial reste assez sombre, ce qui pourrait provoquer un ralentissement supplémentaire de la demande en zone euro et en Asie", notait Myrto Sokou de Sucden Financial.

Le ministre algérien de l'Énergie Youcef Yousfi a toutefois estimé dimanche que le marché ne souffrait "d'aucun déséquilibre entre l'offre et la demande" car "le recul de la demande de brut par les grands pays industriels avait été contrebalancé par la hausse de la consommation des pays émergents, notamment la Chine, l'Inde et le Brésil".

"Maintenant que le grand mouvement de ventes massives (de la semaine dernière) est terminé, il faut s'attendre à voir les cours se stabiliser non loin du seuil des 100 dollars (à Londres)", qui n'a plus été atteint depuis près de neuf mois, prédisait M. Kryuchenkov de VTB Capital.

Les prix du pétrole étaient toutefois soutenus par l'accès de faiblesse du dollar face à un euro qui s'inscrit depuis vendredi au-dessus de 1,30 dollar pour la première fois en deux semaines. Cette dépréciation du billet vert contribuait à rendre plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs détenant d'autres devises.

jq



(AWP / 08.04.2013 18h45)


Commenter En légère baisse, le marché reste prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite