Menu
RSS
A+ A A-

En légère baisse, le marché reste prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole s'inscrivaient en légère baisse lundi en fin d'échanges européens, mettant fin au rebond enregistré depuis le début de la journée, dans un marché qui reste sur ses gardes après la dégringolade de la semaine dernière.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 103,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 43 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il avait glissé en fin de semaine dernière à 103,62 dollars, son plus bas niveau depuis fin juillet 2012.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 3 cents à 92,67 dollars.

Les cours du baril avaient subi un important mouvement de repli la semaine dernière, alimenté par des indicateurs moroses dans la zone euro et aux États-Unis -- où le rapport mensuel sur l'emploi, publié vendredi et jugé très décevant, avait refroidi les investisseurs, en faisant état d'un violent ralentissement des créations d'emploi.

"En réalité, ce rapport sur l'emploi américain a juste constitué un nouveau prétexte pour poursuivre la vive correction du marché entamée les jours précédents", après la hausse des cours enregistrée en mars, "à un moment où il n'y a pas grand chose dans les fondamentaux du marché pour soutenir les acheteurs", soulignait l'analyste Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De fait, la salve des indicateurs américains décevants est venue renforcer les craintes sur la vigueur de la demande énergétique des États-Unis -- premier consommateur de brut de la planète, alors que le marché est hanté par la surabondance de l'or noir disponible dans le pays, dont témoigne un récent gonflement des stocks de brut.

Et plus globalement, "le contexte économique mondial reste assez sombre, ce qui pourrait provoquer un ralentissement supplémentaire de la demande en zone euro et en Asie", notait Myrto Sokou de Sucden Financial.

Le ministre algérien de l'Énergie Youcef Yousfi a toutefois estimé dimanche que le marché ne souffrait "d'aucun déséquilibre entre l'offre et la demande" car "le recul de la demande de brut par les grands pays industriels avait été contrebalancé par la hausse de la consommation des pays émergents, notamment la Chine, l'Inde et le Brésil".

"Maintenant que le grand mouvement de ventes massives (de la semaine dernière) est terminé, il faut s'attendre à voir les cours se stabiliser non loin du seuil des 100 dollars (à Londres)", qui n'a plus été atteint depuis près de neuf mois, prédisait M. Kryuchenkov de VTB Capital.

Les prix du pétrole étaient toutefois soutenus par l'accès de faiblesse du dollar face à un euro qui s'inscrit depuis vendredi au-dessus de 1,30 dollar pour la première fois en deux semaines. Cette dépréciation du billet vert contribuait à rendre plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs détenant d'autres devises.

jq



(AWP / 08.04.2013 18h45)


Commenter En légère baisse, le marché reste prudent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite