Menu
RSS
A+ A A-

Le brut creuse ses pertes après l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole creusaient leurs pertes vendredi en fin d'échanges européens, tombant à Londres au plus bas depuis huit mois, ébranlés par un violent ralentissement des embauches aux Etats-Unis en mars -- signe de mauvais augure pour la demande de brut du pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 104,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,68 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Il a glissé vers 14H45 GMT à 104,20 dollars, son plus bas niveau depuis début août 2010.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents à 92,30 dollars, évoluant à des niveaux plus vus depuis deux semaines.

"Les prix ont trébuché sévèrement au cours des trois derniers jours, dans le sillage d'indicateurs économiques aux Etats-Unis, et ils ont creusé leurs pertes" après le très attendu rapport officiel sur l'emploi américain publié vendredi, observait Joe Conlan, analyste du cabinet Inenco.

Ces statistiques officielles ont jeté un coup de froid sur les marchés, en faisant état d'une division par trois sur un mois du solde net des créations d'emplois du pays en mars, à 88'000 nouveaux postes seulement, au plus bas depuis juin 2012 et très inférieures aux attentes.

"C'est bien pire que tout ce que les économistes prédisaient", et même une chute du dollar (favorisant a priori les achats de matières premières libellées dans la monnaie américaine) peinait à tempérer le recul des cours du baril, commentait M. Conlan.

Les investisseurs avaient déjà été échaudés plus tôt cette semaine après l'annonce mercredi d'une baisse inattendue des créations d'emploi dans le secteur privé américain en mars et la publication jeudi d'une hausse surprise des nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage.

Ces chiffres avaient ravivé les craintes sur la vigueur de la demande énergétique des Etats-Unis -- premier consommateur de brut de la planète --, alors même que le marché est hanté par la surabondance de l'or noir disponible dans le pays, dont a témoigné mercredi un nouveau fort gonflement des stocks de brut.

Après une euphorie haussière au cours du mois de mars, "la récente baisse des prix illustre le fait que les fondamentaux du marché, en particulier une demande pétrolière qui reste et devrait rester terne, ont rattrapé les cours", résumaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

La perspectives d'injections massives de liquidités par la Banque du Japon dans l'économie nippone, ce qui pourrait doper les achats de brut de l'archipel, a cependant un peu tempéré l'érosion des cours en fin de semaine, ajoutait cependant M. Conlan, qui pointait toutefois que "le seuil technique des 100 dollars est désormais en vue" pour le Brent.

rp



(AWP / 05.04.2013 18h30)


Commenter Le brut creuse ses pertes après l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite