Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa chute à New York, un marché nerveux pour l'emploi US

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole s'enfonçaient encore jeudi à l'ouverture à New York, après avoir enregistré la veille leur plus forte chute quotidienne en cinq mois, dans un marché nerveux après la sortie d'un nouvel indicateur décevant dans le secteur de l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 1,52 dollar à 92,93 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à des niveaux plus vus depuis fin mars.

Les cours de l'or noir avaient dégringolé de près de 3 dollars mercredi à New York, comme à Londres, leur plus fort repli en 5 mois sur une séance, après l'annonce d'un nouveau gonflement hebdomadaire des réserves de brut aux Etats-Unis.

Les stocks de brut commerciaux aux Etats-Unis se situent actuellement à leur plus haut niveau depuis juillet 1990.

"Des chiffres terribles sur les inscriptions au chômage jeudi n'ont fait qu'accélérer la pression" à la veille de la publication des chiffres mensuels sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Ce rapport officiel sur l'emploi est considéré comme un baromètre de la vigueur économique du pays, premier consommateur de brut dans le monde.

Pour la troisième semaine de suite, les nouvelles inscriptions au chômage ont augmenté contre toute attente aux Etats-Unis dans les derniers jours de mars, et ont atteint leur niveau le plus élevé depuis fin novembre.

"Ces données, ajoutées aux résultats de l'enquête ADP" qui a montré mercredi un fort ralentissement des embauches dans le secteur privé en mars aux Etats-Unis, "sont de très mauvais augure", a-t-il ajouté.

D'autre part, "l'annonce du lancement d'une nouvelle phase d'apaisement monétaire par la Banque du Japon (BoJ) a propulsé le dollar à des niveaux élevés" face au yen, qui tend à être dilué par ces mesures, mais aussi face aux autres devises, a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Or plus le dollar est cher, moins les achats de brut libellés dans cette monnaie sont attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les opérateurs ont également pris acte des décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque d'Angleterre (BoE) de laisser leur taux d'intérêt inchangés, "dans un environnement récessionnaire", a noté M. Smith.

rp



(AWP / 04.04.2013 15h50)


Commenter Le brut poursuit sa chute à New York, un marché nerveux pour l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite