Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, dans un marché inquiet après les chiffres ADP

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole baissaient mercredi matin à New York, plombés par un chiffre économique décevant sur l'emploi américain, de mauvais augure pour la demande en brut du premier consommateur mondial, dans un marché prudent avant les stocks hebdomadaires d'or noir.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 37 cents à 96,82 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché a été déprimé par le chiffre bien plus mauvais que prévu des embauches dans le secteur privé" aux Etats-Unis en mars publié mercredi par la société de services informatiques ADP, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Les entreprises privées ont créé ce mois-là 158'000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient, en baisse de 33% par rapport à février, dont le chiffre avait été revu en hausse à 238'000.

Ce chiffre est nettement supérieur aux attentes des analystes, qui misaient sur 197'000 créations nettes d'emploi ce mois-là.

"C'est une nouvelle peu encourageante avant le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage" américain en mars à paraître vendredi, a ajouté M. Kilduff. "Or, l'emploi joue un rôle essentiel dans la reprise économique américaine, et la vigueur de la consommation énergétique dans le pays. C'est un secteur critique, très surveillé", a-t-il insisté.

"La pression monte d'un cran avant vendredi", a noté lui aussi Car Larry, de Oil Outlooks and Opinions. "Tout signe montrant une faille dans l'armure" du secteur de l'emploi américain, qui connaît une embellie progressive "serait un gros choc et provoquerait une correction" sur les marchés financiers américains, selon lui.

Les courtiers surveillaient aussi attentivement le niveau d'engorgement des réserves de brut aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,5 million de barils des stocks de brut américains la semaine dernière. Ces réserves étaient la semaine précédente reparties en forte hausse, enregistrant un rebond de 3,3 millions de barils soit cinq fois plus fort qu'attendu.

De leur côté, les stocks d'essence sont attendus en baisse de 500'000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 1,1 million de barils.

rp



(AWP / 03.04.2013 15h45)


Commenter Le brut recule à New York, dans un marché inquiet après les chiffres ADP


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite