Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, l'accord chypriote n'apaise pas les craintes

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient lundi en fin d'échanges européens, le Brent effaçant totalement ses gains dans un marché inquiet que la restructuration bancaire drastique imposée à Chypre en contrepartie de son sauvetage ne se répète ailleurs dans la zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 45 cents à 94,16 dollars.

Les prix du baril ont grimpé jusqu'en début d'échanges américains, "dopé par l'idée que les inquiétudes sur la zone euro retombaient enfin" après l'accord conclu dans la nuit entre Chypre et ses bailleurs de fond (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international), soulignait Alex Young, analyste du courtier CMC.

Le plan de sauvetage comprend ainsi une aide internationale allant jusqu'à 10 milliards d'euros, mais en contrepartie de la mise en faillite de manière ordonnée de Laïki Bank, deuxième établissement du pays, et d'une forte ponction des dépôts de plus de 100'000 euros de la Bank of Cyprus, première banque de l'île -- mesures que Nicosie accompagne d'une restriction des mouvements de capitaux.

"Mais un brusque retournement du marché a eu lieu après des déclarations du président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, qui a estimé que ce plan pourrait servir de modèle au reste de la zone euro", indiquait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT.

"Ce serait un changement de cap radical", car les déposants ne seraient plus épargnés par les plans de renflouements de banques, "et ces propos ont incité les investisseurs à délaisser l'euro et les actifs jugés risqués (comme le pétrole) pour se ruer vers le dollar", valeur refuge, ajoutait-il.

Or, le net renforcement du billet vert face à un euro sous pression, contribuait à pénaliser encore davantage les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front de l'offre, les opérateurs digéraient par ailleurs des déclarations du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, qui a estimé lundi devant des journalistes qu'un baril de brut à 100 dollars était "raisonnable" -- réitérant ainsi le niveau de prix cible du premier pays exportateur de pétrole du monde, sensiblement inférieur au cours actuel du Brent.

Son homologue koweïtien, Hani Hussein, dont le pays est également membre de l'Opep, a jugé "équitable" le cours actuel du pétrole et souligné que le marché était "équilibré", c'est-à-dire suffisamment approvisionné.

rp



(AWP / 25.03.2013 18h39)


Commenter Le brut hésite, l'accord chypriote n'apaise pas les craintes


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite