Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, dans un marché rassuré par l'accord sur Chypre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, conforté par l'annonce d'un accord entre les autorités de Chypre et ses bailleurs de fonds internationaux, qui évite un effondrement du système bancaire de l'île et éloigne le spectre d'une contagion au reste de la zone euro.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 108,35 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 45 cents à 94,16 USD.

"Les prix du brut profitaient de l'accord trouvé de dernière minute trouvé dans la nuit" entre Chypre, l'Union européenne (UE), la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Le fait que Chypre ne connaîtra pas une faillite incontrôlée qui l'aurait contrainte à quitter la zone euro provoque un soulagement qui incite les investisseurs à renforcer leurs positions à l'achat sur le pétrole", l'appétit pour les actifs jugés risqués revenant avec le regain de confiance des marchés, ajoutaient-ils.

L'Eurogroupe a avalisé dans la nuit de dimanche à lundi l'accord de principe trouvé un peu plus tôt par le président chypriote avec les dirigeants de l'UE et du FMI qui garantit à l'île un apport de 10 mrd EUR moyennant de douloureux sacrifices pour les Chypriotes et la disparition de la deuxième banque du pays Laïki.

Les opérateurs redoutaient que la crise chypriote se propage à d'autres pays périphériques de la zone euro, comme l'Italie ou l'Espagne, affectant l'économie de la région et minant la demande européenne de brut, des inquiétudes qui avaient précipiter le cours du Brent à 106,90 USD vendredi, au plus bas trois mois et demi.

"La réaction des marchés à l'accord a l'air plutôt positive, même si les investisseurs s'interrogent sur les détails et les conséquences", observait dans une note Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Ainsi, le fléchissement du dollar face à un euro revigoré, contribuait à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises. "Cependant, on ne sait pas encore pour le moment comment la Russie va réagir", alors que les gros déposants dans les banques chypriotes, majoritairement russes, sont les premiers à subir les effets du plan "et on ignore quel sera l'impact à long terme pour les gros investisseurs ayant encore des fonds dans des pays périphériques de la zone euro", et qui pourraient être désormais tentés de les retirer, a averti M. Varga.

Sur le fond de l'offre, les opérateurs digéraient par ailleurs des déclarations du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, qui a estimé lundi devant des journalistes qu'un baril de brut à 100 USD était "raisonnable", réitérant ainsi le niveau de prix cible du premier pays exportateur de pétrole du monde.

Son homologue koweïtien, Hani Hussein, dont le pays est également membre de l'Opep, a jugé "équitable" "le cours actuel du pétrole, jugeant que "le marché est équilibré", c'est-à-dire suffisamment approvisionné, et que "les prix reflètent désormais la situation sur le marché en général".

jh/jq



(AWP / 25.03.2013 13h05)


Commenter Le brut monte, dans un marché rassuré par l'accord sur Chypre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite