Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite dans un marché prudent suspendu à Chypre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens, fluctuant au sein d'une fourchette étroite autour de l'équilibre, dans un marché toujours hanté par les incertitudes persistantes entourant la crise chypriote et les perspectives de la zone euro.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 5 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 17 cents à 92,92 dollars.

Les cours du baril peinaient à se trouver une direction vendredi, les investisseurs gardant leurs yeux rivés sur Chypre. "Chypre cherche toujours une solution pour sortir de la crise, et il n'est pas sûr que le marché fasse davantage confiance (à Nicosie) maintenant qu'en début de semaine", soulignait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Nicosie cherche à éviter coûte que coûte la faillite de ses banques grâce à un plan censé lui apporter les milliards d'euros que l'Europe exige en contrepartie de son aide, mais les contours de ce plan --sur lequel le Parlement chypriote doit se prononcer vendredi -- restaient flous.

A l'issue d'une nouvelle réunion téléphonique de ses ministres des Finances, la zone euro s'est dite prête à discuter d'une nouvelle proposition de Nicosie mais le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est d'ores et déjà montré sceptique sur la qualité du de ce plan.

De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) a lancé un compte à rebours en annonçant qu'elle couperait en début de semaine prochaine le robinet des liquidités aux banques chypriotes, à moins d'un accord acceptable entre Nicosie et ses bailleurs de fonds.

Cependant, la stabilisation relative des marchés pétroliers et boursiers vendredi "indique que, quelque soit l'issue de la crise, Chypre n'est pas vraiment considéré comme posant un risque systémique majeur" susceptible d'ébranler le reste de la zone euro, tempérait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"Plus que par Chypre, la pression sur les marchés est alimentée davantage par les perspectives économiques très maussades dans l'ensemble de la zone euro", dont témoignait vendredi la baisse en mars (pour la première fois depuis cinq mois) de l'indice Ifo, principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands, estimait-il.

Le marché du brut avait accusé le coup jeudi par une accélération en mars de la contraction de l'activité privée dans la zone euro, qui pourrait précéder une intensification de la récession dans les prochains mois ce qui est de mauvaise augure pour la consommation énergétique dans la région.

Par ailleurs, l'approche d'un week-end prolongé à l'occasion de Pâques la semaine prochaine, "signifie que la présence des courtiers sur le marchés va s'amenuiser dès jeudi" prochain et que les volumes d'échanges devraient rester peu nourris les jours précédents, "ce qui constituera un facteur de risque supplémentaire, si jamais la crise chypriote s'aggravait de façon inattendue", observait M. Jakob.

cha



(AWP / 22.03.2013 12h33)


Commenter Le brut hésite dans un marché prudent suspendu à Chypre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite