Menu
RSS

Le brut hésite dans un marché prudent suspendu à Chypre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens, fluctuant au sein d'une fourchette étroite autour de l'équilibre, dans un marché toujours hanté par les incertitudes persistantes entourant la crise chypriote et les perspectives de la zone euro.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 107,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 5 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 17 cents à 92,92 dollars.

Les cours du baril peinaient à se trouver une direction vendredi, les investisseurs gardant leurs yeux rivés sur Chypre. "Chypre cherche toujours une solution pour sortir de la crise, et il n'est pas sûr que le marché fasse davantage confiance (à Nicosie) maintenant qu'en début de semaine", soulignait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Nicosie cherche à éviter coûte que coûte la faillite de ses banques grâce à un plan censé lui apporter les milliards d'euros que l'Europe exige en contrepartie de son aide, mais les contours de ce plan --sur lequel le Parlement chypriote doit se prononcer vendredi -- restaient flous.

A l'issue d'une nouvelle réunion téléphonique de ses ministres des Finances, la zone euro s'est dite prête à discuter d'une nouvelle proposition de Nicosie mais le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est d'ores et déjà montré sceptique sur la qualité du de ce plan.

De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) a lancé un compte à rebours en annonçant qu'elle couperait en début de semaine prochaine le robinet des liquidités aux banques chypriotes, à moins d'un accord acceptable entre Nicosie et ses bailleurs de fonds.

Cependant, la stabilisation relative des marchés pétroliers et boursiers vendredi "indique que, quelque soit l'issue de la crise, Chypre n'est pas vraiment considéré comme posant un risque systémique majeur" susceptible d'ébranler le reste de la zone euro, tempérait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"Plus que par Chypre, la pression sur les marchés est alimentée davantage par les perspectives économiques très maussades dans l'ensemble de la zone euro", dont témoignait vendredi la baisse en mars (pour la première fois depuis cinq mois) de l'indice Ifo, principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands, estimait-il.

Le marché du brut avait accusé le coup jeudi par une accélération en mars de la contraction de l'activité privée dans la zone euro, qui pourrait précéder une intensification de la récession dans les prochains mois ce qui est de mauvaise augure pour la consommation énergétique dans la région.

Par ailleurs, l'approche d'un week-end prolongé à l'occasion de Pâques la semaine prochaine, "signifie que la présence des courtiers sur le marchés va s'amenuiser dès jeudi" prochain et que les volumes d'échanges devraient rester peu nourris les jours précédents, "ce qui constituera un facteur de risque supplémentaire, si jamais la crise chypriote s'aggravait de façon inattendue", observait M. Jakob.

cha



(AWP / 22.03.2013 12h33)


Commenter Le brut hésite dans un marché prudent suspendu à Chypre

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite