Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché toujours suspendu à Chypre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mardi en cours d'échanges européens, le marché continuant de surveiller la situation à Chypre, où le Parlement doit examiner un projet de taxe sur les dépôts bancaires, qui alimentait les craintes de répercussions sur le reste de la zone euro.

Vers 11H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, valait 108,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 61 cents par rapport à la clôture de lundi. Il était descendu lundi jusqu'à 107,78 dollars, son plus bas niveau depuis trois mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril, dont c'est l'avant-dernier jour de cotation, progressait légèrement, gagnant 16 cents à 93,90 dollars.

Le marché restait prudent et faisait preuve d'attentisme, alors que "Chypre reste toujours au centre de l'attention des opérateurs", observaient les analystes du cabinet JBC Energy.

La zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) ont trouvé samedi un accord sur un plan de sauvetage d'un maximum de 10 milliards d'euros pour Chypre, en échange d'une taxe exceptionnelle et sans précédent sur les dépôts bancaires qui doit rapporter 5,8 milliards d'euros.

Ce prélèvement, de 6,75% sur les dépôts bancaires en deçà de 100'000 euros et de 9,9% au-delà, a immédiatement suscité la colère de la population à Chypre, et fait tanguer lundi les marchés boursiers et pétroliers, les opérateurs redoutant que cette mesure quasi inédite ne soit répétée dans d'autres États de la zone euro.

Cependant, des sources européennes ont indiqué lundi que la zone euro ne souhaitait plus taxer les déposants ayant moins de 100'000 euros mais qu'en contrepartie il faudrait prélever plus sur les gros dépôts, rappelant que la décision finale reviendrait à Chypre, dont le Parlement doit se prononcer mardi sur le plan de sauvetage.

"Le vote du Parlement chypriote pourrait raviver les inquiétudes (des investisseurs) sur les difficultés financières des autres pays de la périphérie de la zone euro, alors que ces craintes s'étaient largement apaisées ces derniers temps", avertissait-on chez JBC Energy.

"La situation de Chypre vient rappeler aux investisseurs que l'Italie est toujours paralysée après ses élections législatives (ayant abouti en février à une impasse politique), et que l'Espagne comme la Grèce font toujours face à des niveaux extrêmement élevés de chômage, tandis que le Portugal reste très loin de ses objectifs de réduction des déficits", ajoutait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Mais les craintes d'une contagion au sein de la zone euro restaient tout de même modérées, et "la reprise des prix (du pétrole) au cours de la journée de lundi suggère que l'accès de morosité du marché pourrait se dissiper avant la fin de la semaine" une fois précisés les détails sur le plan de sauvetage du Chypre, tempérait M. Hufton.

rp



(AWP / 19.03.2013 12h50)


Commenter Le brut hésite, dans un marché toujours suspendu à Chypre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite