Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reprend sa hausse, toujours à cause de la Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi en cours d'échanges européens, le marché ayant relativisé les espoirs mis sur une médiation vénézuélienne en Libye, où les combats se poursuivaient entre insurgés et troupes loyales au colonel Mouammar Kadhafi.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 115,45 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 66 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 61 cents, à 102,52 dollars.

"La crise libyenne continue de peser sur des marchés très volatils", notaient les analystes de JBC Energy, selon lesquels la baisse des cours observés jeudi "reflétaient plus des prises de bénéfice qu'autre chose".

Offrant un bref répit aux marchés après avoir approché leurs plus hauts niveaux depuis septembre 2008, les cours du baril s'étaient repliés avec l'annonce d'un entretien entre le président vénézuélien Hugo Chavez et le colonel Kadhafi sur l'envoi d'une mission internationale de paix en Libye.

La Ligue arabe a affirmé qu'elle étudiait cette offre, mais l'opposition libyenne l'a catégoriquement rejetée.

"Même si l'offre vénézuélienne de médiation a aidé à faire baisser les cours jeudi, il était difficile de croire qu'elle allait vraiment aider en quoi que ce soit", ironisaient les experts de la banque SEB. "Nous pensons que la situation va commencer par empirer avant une éventuelle amélioration", ajoutait un de ses analystes, Bjarne Schieldrop.

Des affrontements étaient encore signalés vendredi en Libye, les forces du colonel Kadhafi ayant notamment visé une base militaire aux mains des rebelles près d'Ajdabiya (est), qui représente un noeud de communications, sans faire ni victime ni dégât.

Les abords de la ville de Brega, un important site pétrolier, ont été le théâtre mercredi de violents combats qui ont fait une vingtaine de morts.

La production de pétrole du pays a diminué de moitié, à 800'000 barils par jour, selon la compagnie pétrolière gouvernementale NOC (Libyan National Oil Corporation).

Les experts du secteur notaient toutefois la volonté apparente des deux bords d'épargner les infrastructures de l'industrie pétrolière.

Olivier Jakob, de Petromatrix, estimait pour sa part qu'il fallait suivre en priorité la situation en Arabie saoudite, après un appel à un rassemblement lancé sur la Toile et où d'éventuels troubles auraient un impact considérable sur le marché pétrolier.

Autre élément propre à soutenir les cours du brut, les opérateurs attendaient la publication dans la journée du rapport mensuel américain sur l'emploi et le chômage. Ils tablaient sur de bons chiffres, un signal positif sur les perspectives de l'économie mondiale et donc pour la demande en pétrole.

Le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Timothy Geithner, a tenté jeudi de calmer les tensions sur les marchés en assurant que les producteurs de pétrole disposaient d'une marge "considérable" pour assurer un approvisionnement normal.

Mais un autre responsable américain avait livré peu auparavant un autre avis, propre au contraire à alarmer les opérateurs: le risque d'un "choc pétrolier durable" est bien réel, a ainsi estimé un des dirigeants de la banque centrale américaine (Fed), Dennis Lockhart.

tt

(AWP/04 mars 2011 12h30)

Commenter Le brut reprend sa hausse, toujours à cause de la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite