Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, dans un marché refroidi par le plan chypriote

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, dans un marché refroidi par un regain d'inquiétude sur la zone euro après l'annonce d'une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires à Chypre en échange d'un plan de sauvetage.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le deuxième jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 109,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Vers 13H15 GMT, le Brent est descendu jusqu'à 107,78 dollars, son plus bas niveau depuis trois mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril perdait quant à lui 15 cents à 93,30 dollars.

"Les prix du pétrole ont sensiblement reculé dans des volumes plus élevés que la moyenne (des jours précédents), alors que les investisseurs se désengageaient des marchés des matières premières comme des marchés boursiers après l'annonce de la taxe sur les dépôts à Chypre", soulignait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

La zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont trouvé samedi un accord sur un plan de sauvetage d'un maximum de 10 milliards d'euros pour Chypre, un montant très inférieur aux centaines de milliards déboursés pour la Grèce et aux dizaines de milliards versés au Portugal ou à l'Irlande.

Mais, chose nouvelle, ce plan va s'accompagner d'une taxe exceptionnelle de 6,75% sur les dépôts bancaires en deçà de 100'000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts pour permettre à Chypre d'y apporter une contribution de quelque six milliards d'euros.

"Cette décision a ébranlé la confiance des marchés financiers envers la zone euro et ravivé les craintes d'une contagion de la crise", des opérateurs redoutant qu'une telle taxe sur les dépôts bancaires soit appliquée ailleurs, observait M. Armstrong, notant que l'accès de prudence des investisseurs a aussi placé l'euro sous pression.

Or le net renforcement du dollar, monté à son plus haut niveau en plus de trois mois face à un euro sous pression, contribuait également à peser sur les cours du pétrole, en rendant moins attractifs les achats de brut pour les investisseurs munis d'autres devises.

Toutefois, "le mouvement de vente sur le pétrole s'est essoufflé dans l'après-midi, la plupart des opérateurs se convainquant que cette situation quasi-inédite ne risquait guère de se reproduire dans des pays plus importants de la zone euro", estimait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Par ailleurs, les ministres des Finances de la zone euro s'entretiendront lundi soir par téléphone de la situation de Chypre et le Parlement chypriote a repoussé à mardi l'examen du processus de ratification de ce plan de sauvetage, "ce qui a contribué également à calmer quelque peu les appréhensions du marché", qui désormais se montre attentiste, notait l'analyste.

De plus, le marché digérait la fermeture d'un oléoduc en Libye en raison de manifestations réclamant des hausses de salaires et des avantages sociaux, précisait de son côté Nick Dale-Lace, analyste de CMC Markets.

rp



(AWP / 18.03.2013 18h35)


Commenter Le brut se replie, dans un marché refroidi par le plan chypriote


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite