Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en nette baisse à New York, choqué par le plan chypriote

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en nette baisse lundi à New York en matinée, les opérateurs craignant que l'imposition d'une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires à Chypre en échange d'un plan de sauvetage ne soit adoptée dans d'autres pays de la zone euro.

Vers 13H20 GMT/14h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril perdait 1,55 dollar à 91,90 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Dès l'ouverture du marché, les cours de l'or noir ont plongé nettement en territoire négatif, dans le sillage des marchés actions asiatiques et européens.

"L'histoire du jour est Chypre. La situation en zone euro est (revenue) au centre de l'attention", a noté Bob Yawger, de Mizuho Securities. "Cela va se traduire par une pression accrue sur l'ensemble des marchés aujourd'hui, les cours du brut souffrant en premier chef de cet environnement, comme les autres actifs risqués", a-t-il précisé.

Les conditions d'application de ce plan de sauvetage était au coeur des inquiétudes, selon M. Yawger.

Le montant de l'aide qui doit être accordée par la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) au pays, d'un maximum de 10 milliards d'euros, est très inférieur aux centaines de milliards déboursés pour la Grèce et aux dizaines de milliards versés au Portugal, à l'Irlande.

Mais, chose nouvelle, les bailleurs de fonds ont demandé à Nicosie d'instaurer une taxe exceptionnelle de 6,75% sur les dépôts bancaires en deçà de 100'000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts.

Le Parlement chypriote doit se réunir mardi pour entamer le processus de ratification de ce plan de sauvetage.

"La Chypre ne représente qu'une partie infime du PIB de la zone euro mais personne ne s'attendait à un tel plan, et les spéculations vont bon train sur l'adoption de telles mesures sur des économies plus larges de la zone euro, telles que l'Espagne ou l'Italie", a-t-il noté.

Ravivant les craintes sur la solidité économique d'une zone euro encore en récession, l'euro perdait du terrain lundi face au dollar, ce qui accentuait la pression sur les cours pétroliers.

En effet, plus le billet vert se renchérit, moins les achats de matières premières libellées dans cette monnaie sont intéressants pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Ce week-end, Chypre a superbement réussi à retourner l'humeur, jusque-là très positive, du marché", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Les courtiers américains surveillaient d'autre part l'ouverture mardi d'une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire (FOMC) de la Banque centrale américaine (Fed).

"Si les courtiers décèlent des signes d'une fin anticipée de la politique de l'argent facile actuellement menée par la Fed, cela aurait un effet très négatif sur les marchés", a estimé M. Yawger.

rp



(AWP / 18.03.2013 14h52)


Commenter Le brut ouvre en nette baisse à New York, choqué par le plan chypriote


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite