Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, porté par un dollar affaibli et un bon indicateur américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient vendredi en fin d'échanges européens, portés par un accès de faiblesse du dollar et des inquiétudes persistantes sur la demande mondiale d'or noir, et aidé par le net rebond en février de la production industrielle aux États-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai (devenu vendredi le contrat de référence) valait 109,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 94 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril prenait 45 cents à 93,48 dollars.

La légère dépréciation du dollar "a ouvert la voie à un rebond des prix du brut", notait Tamas Varga, analyste de PVM.

Le billet vert s'était nettement apprécié depuis la publication vendredi dernier de chiffres de l'emploi aux États-Unis pour février bien meilleurs que prévu.

L'appréciation du billet vert renchérit les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Depuis jeudi, et un plus haut en trois mois du dollar face à l'euro, les investisseurs engrangeaient quelques bénéfices sur le billet vert.

De plus, "même si la tendance est encourageante, le taux de chômage se situe toujours autour de 7,7% alors que (le président de la Réserve fédérale américaine, Fed) Ben Bernanke a dit que la fin des rachats d'actifs (de l'institution) ne pourraient être envisagés que lorsque le chômage tombera à 6,5%", expliquait M. Varga.

La poursuite des mesures de la Fed a deux effets positifs pour le pétrole: ces mesures se traduisent par des injections de liquidités qui à la fois stimulent les achats de matières premières et diluent la valeur du billet vert.

Les cours de l'or noir étaient également aidés par le rebond plus fort que prévu de la production industrielle aux États-Unis en février, le seul indicateur "vraiment important pour le brut" dans une séance marquée par la publications de chiffres américains décevants, notait Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Ainsi les investisseurs ont fait peu de cas de la chute inattendue du moral des ménages américains selon l'indice de confiance des consommateurs américains de mars publié vendredi par l'Université du Michigan.

Par ailleurs, les investisseurs surveillaient toujours le Moyen-Orient, alors que les risques de perturbations sur les exportations d'or noir de la région restaient élevés du fait notamment de spéculations sur de nouvelles sanctions occidentales contre l'Iran, soupçonné de développer un programme nucléaire à visée militaire, notaient des analystes.

ds



(AWP / 15.03.2013 18h31)


Commenter En hausse, porté par un dollar affaibli et un bon indicateur américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite