Menu
RSS
A+ A A-

Pertes aggravées, plombées par un renforcement du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole creusaient leurs pertes vendredi en fin d'échanges européens, pénalisés par un renforcement du dollar après la publication de chiffres de l'emploi aux États-Unis supérieurs aux attentes.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 109,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,17 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Le prix du baril de Brent est tombé jeudi en cours d'échanges européens à 109,14 dollars, son plus bas niveau depuis fin décembre.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 38 cents à 91,18 dollars.

La pression sur les cours du brut a été accrue vendredi par un renforcement du dollar, notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Le billet vert s'est nettement apprécié vendredi, grimpant même à son niveau le plus élevé depuis près de trois mois face à l'euro et depuis août 2009 face au yen, soutenu par un regain d'optimisme des investisseurs sur la vigueur de la reprise économique américaine alimenté par des chiffres de l'emploi aux États-Unis bien meilleurs qu'attendu.

En effet, les embauches se sont nettement accélérées aux États-Unis en février en dépit de la rigueur budgétaire à laquelle s'astreint le pays, dont le taux de chômage officiel est tombé vendredi à son niveau le plus bas depuis décembre 2008.

La hausse du billet vert rend plus onéreux les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Avant la publication de ce rapport très important pour jauger la santé de la première économie mondiale, les cours du brut avaient déjà subi la pression de l'annonce d'une chute des importations chinoises de brut en février, notaient des analystes.

La Chine a enregistré en février un excédent commercial inattendu de 15,3 milliards de dollars, en raison d'une baisse de 15,2% sur un an de ses importations. Les importations pétrolières du pays (deuxième consommateur mondial de brut) ont quant à elles reculé de 9% sur un an en février.

Cependant, les importations du mois passé ont été affectées par les congés du nouvel an lunaire (célébré le 10 février) et "les raffineurs chinois ont sans doute fait une pause après des mois de fortes importations de brut", tempéraient les experts de Barclays.

Par ailleurs, le Brent échangé à Londres reculait bien plus que le WTI, toujours sous la pression de la réouverture jeudi d'un système d'oléoducs dans la mer du Nord, fermé durant cinq jours après la découverte samedi d'une fuite d'hydrocarbures sur une plateforme pétrolière.

Ce système assure le transit d'environ 90.000 barils de pétrole/jour au sein de ce système d'oléoducs en mer du Nord, soit environ 8% de la production britannique dans la région, et sa fermeture, en perturbant l'offre pétrolière dans la région, avait apporté un soutien aux cours du Brent en début de semaine.

ds



(AWP / 08.03.2013 18h45)


Commenter Pertes aggravées, plombées par un renforcement du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite