Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, le marché surveille le Venezuela et digère les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mercredi en fin d'échanges européens, alors que la mort du président vénézuélien Hugo Chavez entretenait des incertitudes sur l'offre de brut du pays, le marché digérant par ailleurs des chiffres contrastés sur les stocks pétroliers américains.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 110,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 64 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 72 cents à 90,10 dollars.

Après avoir nettement monté mardi à la faveur d'achats à bon compte, "les cours du baril ont perdu de l'altitude" après l'annonce de la mort de Hugo Chavez, décédé mardi à Caracas à 58 ans des suites d'un cancer, observait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque SEB.

"Sa disparition a ravivé des risques pour l'offre (d'or noir), en raison des incertitudes sur la période de transition" politique dans le pays, sixième producteurs au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), notait M. Schieldrop.

"Nous ne nous attendons pas à des changements spectaculaires pour le secteur pétrolier désormais totalement nationalisé alors que le dauphin (de Chavez), le vice-président Nicolas Maduro, devrait maintenir le statu quo", estimait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Cependant, à plus long terme, une ouverture accrue du pays pourrait être attendue, "ce qui augmenterait significativement les perspectives d'une hausse de l'offre pétrolière et peser sur les cours du baril", jugeaient les analystes de Commerzbank.

Le marché a cependant tempéré quelque peu ses pertes après la publication de l'enquête du cabinet ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé aux États-Unis en février qui a été perçue comme un signal positif avant le très important rapport mensuel sur l'emploi américain, diffusé vendredi, et considéré comme un baromètre de la vigueur économique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Les opérateurs ont ensuite tourné leur attention vers des chiffres mitigés du Département américain de l'Énergie (DoE).

Le DoE a fait état d'un bond de 3,8 millions de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 1er mars, une hausse presque huit fois plus forte qu'attendu par les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Ces stocks avaient déjà augmenté de près de 17 millions de barils au cours des six semaines précédentes, entretenant les craintes sur une surabondance d'or noir dans le pays.

En revanche, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 3,8 millions de barils, cinq fois plus que prévu, et celles d'essence ont enregistré un repli de 600'000 barils, en ligne avec les attentes.

"Donc, au total, entre une forte hausse (des stocks de brut) et des fortes baisses (des stocks de distillats et d'essence), cela aurait dû avoir un impact neutre pour le marché, mais comme les opérateurs ont saisi ce prétexte pour continuer à vendre" les prix ont à nouveau creusé leurs pertes, notait M. Schieldrop.

rp



(AWP / 06.03.2013 18h41)


Commenter Le brut baisse, le marché surveille le Venezuela et digère les stocks US


Le pétrole au Vénézuela


mardi 11 juillet 2017

Nationalisations: répit pour le Venezuela dans sa bataille j…

New York: La justice américaine a rejeté mardi une requête d'ExxonMobil lui demandant d'ordonner au Venezuela d'honorer une décision internationale imposant à...

mercredi 26 avril 2017

Pétrole: Alger et Caracas pour une reconduction de la réduct…

Alger: Le ministère algérien de l'Énergie a annoncé mercredi qu'Alger et Caracas soutiendraient, au cours de la réunion prévue le 25 mai...

jeudi 20 avril 2017

Venezuela: une filiale pétrolière a donné 500.000 dollars po…

Washington: Citgo, la filiale américaine de la compagnie pétrolière publique du Venezuela PDVSA, a fait don d'un demi-million de dollars au fonds...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite