Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se ressaisit grâce aux achats à bon compte, la mer du Nord aide

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se reprenaient mardi en cours d'échanges européens, profitant d'achats à bon compte après être descendus la veille au plus bas depuis deux mois à New York et un mois et demi à Londres, dans un marché également aidé par une fuite sur une plateforme en mer du Nord.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 110,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 57 cents par rapport à la clôture de lundi. Il a glissé lundi à 109,58 dollars, son plus bas niveau depuis la mi-janvier.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 22 cents à 90,34 dollars. Il est tombé lundi à 89,33 dollars, au plus bas depuis le 26 décembre et descendant sous 90 dollars pour la première fois depuis deux mois.

Après le net repli des prix du baril enregistré la semaine dernière et poursuivi lundi, ce rebond modéré du marché pétrolier était moins dû à un regain d'optimisme de la part des investisseurs qu'"à un mouvement de chasse aux bonnes affaires", a estimé Ker Chung Yang, analyste chez Phillip Futures.

Par ailleurs, le Brent était, de son côté, porté par des inquiétudes sur l'offre du fait de la fermeture depuis quatre jours de la plateforme pétrolière Cormorant Alpha, située en mer du Nord à 160 km au large des îles écossaises Shetland, après la découverte d'une fuite d'hydrocarbures sur l'infrastructure.

La plateforme --qui assure le transit d'environ 90.000 barils de pétrole/jour au sein d'un système d'oléoducs en mer du Nord, soit environ 8% de la production britannique dans la région-- avait été fermée samedi par mesure de précaution et le personnel non-essentiel évacué, selon groupe d'Abou Dhabi Taqa (Abu Dhabi National Energy Company), opérateur de la structure.

"Cette plateforme avait déjà été fermée (pendant une semaine, ndlr) en janvier suite une fuite d'hydrocarbures, et les investisseurs vont garder un oeil attentif sur la situation étant donné qu'une perturbation prolongée des acheminements de brut de la mer du Nord apporteraient un soutien significatif au cours du Brent", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, la prudence restait tout de même de mise, sur fond d'inquiétudes persistantes pour la demande d'or noir, alors que la reprise de l'activité manufacturières en Chine marque le pas et que les Etats-Unis font face à des coupes budgétaires drastiques entrées en vigueur vendredi. Les Etats-Unis et la Chine sont les deux principaux consommateurs de brut de la planète.

En raison de cette prudence persistante des opérateurs, "on devrait maintenant voir les cours (du brut) se stabiliser", restant non loin des plus bas niveaux enregistrés la veille, "dans un marché sans grand élan suspendu aux publications macroéconomiques", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les investisseurs devraient ainsi se montrer attentifs jeudi a une décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), et surtout à la diffusion vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, considéré comme un baromètre crucial pour jauger la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

al



(AWP / 05.03.2013 13h15)


Commenter Le brut se ressaisit grâce aux achats à bon compte, la mer du Nord aide


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite