Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, marché suspendu à l'évolution des violences en Libye

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, le marché spéculant sur l'issue des violences en Libye, où les combats faisaient toujours rage, alors que le Venezuela a proposé l'envoi d'une mission internationale de paix.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 115,72 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait quant à lui 62 cents à 101,61 dollars.

Les cours du baril réduisaient leurs pertes, après avoir plongé de plus de 3 dollars à Londres dans les échanges asiatiques, sur un marché qui reprenait son souffle après avoir engrangé près de 5 dollars sur les deux séances précédentes et approché leurs plus hauts niveaux depuis septembre 2008.

Le président vénézuélien Hugo Chavez s'est entretenu avec le colonel Mouammar Kadhafi d'une proposition d'envoi d'une mission internationale de paix pour régler le conflit libyen, a annoncé Caracas mercredi.

"Cette perspective d'un plan de paix pour la Libye a exercé une pression sur les prix ce matin", générant une chute de 3% à Londres et de 2% à New-York, "mais cela ne devrait être que temporaire, le marché ayant déjà effacé une bonne partie de cette baisse", estimaient les analystes de Commerzbank.

En effet, alors que les combats font toujours rage dans l'est du pays, "il est très improbable que l'insurrection libyenne accepte une négociation avec Kadhafi, comme le suggère le projet du président Chavez", faisaient-ils valoir.

Les rebelles essuyaient jeudi de nouvelles frappes aériennes, au lendemain d'une contre-offensive de l'aviation et de l'artillerie lourde du colonel Kadhafi à Brega, le poste le plus avancé de l'opposition à l'ouest de Benghazi et siège d'importantes installations pétrolières.

"Il est difficile de déterminer le point à partir duquel on peut officiellement déclarer un pays en guerre civile, mais il semble désormais évident que la Libye a atteint ce stade. Les bombardements à Brega, une ville tenue par les rebelles, par des avions pro-Kadhafi prouvent que la Libye est en guerre avec elle-même", commentait de son côté David Hufton, du courtier PVM.

"Brega est un centre pétrolier particulièrement crucial, tout comme Tobrouk ou Zueitina, qui sont les ports d'où partent les exportations d'hydrocarbures à l'est (du pays). Une guerre civile dans un important pays producteur (...) reste extrêmement incendiaire pour les prix" du pétrole, ajoutait-il.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a estimé mercredi que les pertes de l'offre libyenne de brut représentaient entre 850.000 et 1 million de barils de pétrole par jour.

Or, la qualité du pétrole léger produit par l'Arabie saoudite, qui s'est engagée à combler les carences du marché, ne correspond pas forcément à celle du pétrole libyen, à très faible teneur de souffre, ce qui pourrait poser problème aux raffineurs, observaient les experts.

"L'attention du marché va se porter désormais sur le remplacement de ce pétrole (libyen) très léger", observait M. Hufton, qui expliquait que les raffineurs américains pourraient faire face à une concurrence accrue pour acquérir du brut en provenance d'Algérie et d'Afrique de l'ouest, dont la qualité est la plus similaire à celle de la Libye.

tt

(AWP/03 mars 2011 12h30)

Commenter Le brut recule, marché suspendu à l'évolution des violences en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite