Menu
RSS
A+ A A-

les prix du brut divergent, le marché digère les indicateurs US

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, reculant à New York et montant à Londres, dans un marché prudent digérant des indicateurs américains contrastés et redoutant la mise en oeuvre de coupes budgétaires automatiques aux Etats-Unis.


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 112,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de mercredi. Il avait glissé mercredi à 111,65 dollars, son plus bas niveau depuis un mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 23 cents à 92,53 dollars.

Cantonnés dans une fourchette étroite, "les prix du pétrole ont eu de la peine à trouver vraiment une direction", avant de finalement diverger, alors que les opérateurs digéraient "l'estimation décevante sur le Produit intérieur brut (PIB) américain au quatrième trimestre 2012", indiquait Michael Hewson, du courtier CMC.

Selon une deuxième estimation officielle du PIB, la croissance économique des Etats-Unis s'est figée au quatrième trimestre, progressant de 0,1% d'octobre à décembre -- un chiffre a été légèrement revu à la hausse, mais moins fortement qu'attendu par les analystes, qui tablaient sur un taux de croissance de 0,5%.

"Des statistiques plus positives sur les inscriptions hebdomadaires au chômage", qui ont reculé plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, et surtout l'annonce d'une accélération de l'activité économique de la région de Chicago en février ont toutefois "apporté un peu de soutien aux prix" du pétrole, notait M. Hewson.

Mais les investisseurs ont par la suite été échaudés par la mise en garde du Fonds monétaire international (FMI) sur le fait que les coupes budgétaires massives qui se profilent à partir de vendredi aux Etats-Unis auront un "impact" sur l'économie mondiale et conduiront à revoir à la baisse les prévisions de croissance du pays.

Ces dernières entreront automatiquement en vigueur vendredi si les partis républicain et démocrate au Congrès ne parviennent pas à s'accorder d'ici là sur le budget américain -- ce qui pourrait enrayer la reprise économique du pays, premier consommateur de brut.

Les investisseurs scrutaient par ailleurs toujours l'Italie, théâtre d'incertitudes politiques après des élections législatives ayant abouti à un Parlement divisé.

Le marché continuait aussi de digérer les conclusions des premières négociations, mardi et mercredi, en huit mois entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sur le programme nucléaire de Téhéran, soupçonné par les Occidentaux d'avoir des visées militaires.

"Il n'y a eu aucun résultat tangible à annoncer (...) et le seul résultat concret (de la reprise des négociations) est un accord pour une nouvelle rencontre (préparatoire) en mars en Turquie suivie d'une nouvelle réunion en avril", notait David Hufton, analyste de PVM.

De fait, signe des tensions encore vives autour du dossier nucléaire iranien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé mercredi la communauté internationale à mettre en garde l'Iran contre une action militaire s'il poursuivait son programme nucléaire controversé, et un projet d'élargissement des sanctions contre Téhéran a été déposé le même jour au Congrès américain.

al



(AWP / 28.02.2013 18h56)


Commenter les prix du brut divergent, le marché digère les indicateurs US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 28 février 2017 à 01:33

pétrole : Pemex réduit ses pertes en 2016, à 14,3 mds USD

mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex (publique) a annoncé lundi une perte nette de 14,3 milliards de dollars en 2016, deux fois...

lundi 27 février 2017 à 15:10

Le pétrole monte à New York, gardant une bonne dynamique

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, au moment où les investisseurs attendent de nouveaux...

lundi 27 février 2017 à 12:37

Le pétrole remonte, les analystes restent circonspects

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes restant prudents car les cours continuent d'évoluer dans une...

lundi 27 février 2017 à 11:56

Aramco va investir 7 mds USD dans une raffinerie en Malaisie

kuala lumpur: Le géant saoudien Aramco va investir sept milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) dans un gigantesque projet de raffinerie de...

lundi 27 février 2017 à 09:55

Total cède des activités au Gabon à Perenco pour 350 M USD

Paris: Le groupe pétrogazier Total a annoncé lundi la cession d'activités au Gabon à la société franco-britannique Perenco, pour un montant d'environ...

lundi 27 février 2017 à 05:03

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient lundi en Asie, encouragés par le respect des accords de l'Opep sur la réduction de la...

vendredi 24 février 2017 à 20:41

Le pétrole finit la semaine sur la défensive

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, l'actualité du marché se résumant à un indicateur hebdomadaire qui témoignait une...

vendredi 24 février 2017 à 18:31

Le pétrole recule avec la hausse de la production américaine

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens dans un marché qui a regagné en volatilité cette semaine, alors...

vendredi 24 février 2017 à 18:19

Shell confirme un investissement pétrolier de 300 millions U…

Buenos aires: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a confirmé son intention d'investir 300 millions de dollars pour exploiter du pétrole et du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite