Menu
RSS

Le brut quasi stable à New York, prudence face à l'Italie et l'Iran

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du baril est resté quasi stable lundi à New York, les investisseurs faisant preuve de prudence alors que l'issue des élections italiennes restait incertaine, et que des négociations sur le programme nucléaire iranien devaient reprendre mardi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a lâché 2 cents pour s'établir à 93,11 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a terminé à 114,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 34 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le prix du baril new-yorkais, qui avait débuté la séance en hausse, s'est replié au fur et à mesure que les incertitudes sur les résultats du scrutin législatif en Italie se renforçaient.

Des premiers résultats partiels faisaient état d'une victoire à la Chambre des députés de la coalition de gauche emmenée par le chef du Parti démocrate (PD) Pier Luigi Bersani et d'une légère avancée de la gauche au Sénat.

Mais une victoire en voix dans cette dernière enceinte ne se traduirait pas automatiquement en une majorité en sièges (la majorité absolue est à 158 sièges), car le système électoral du Sénat, complexe, accorde une prime majoritaire au niveau de chaque région.

Cela n'écarte donc pas la possibilité que cette chambre soit dirigée par la droite.

"Le fait que (l'ancien chef de gouvernement Silvio) Berlusconi apparaisse de nouveau comme un dirigeant potentiel" a eu un effet certain sur les devises, l'euro perdant du terrain face au dollar, a remarqué Rich Ilczyszyn, de iiTrader.com.

Parallèlement, la monnaie américaine se renforçait alors que les investisseurs attendaient "le témoignage du (président de la banque centrale américaine) Ben Bernanke" mardi et mercredi devant des commissions parlementaires sur le cap de la politique monétaire du pays, a ajouté l'analyste.

Or un renforcement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les courtiers se sont aussi placés en retrait alors que des négociations entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie) sur le programme nucléaire de Téhéran, interrompues mi-2012, doivent reprendre mardi à Almaty, au Kazakhstan.

"Il semble que les Iraniens ne soient pas vraiment prêts à un compromis", ce qui retarderait d'autant la levée de l'embargo sur les exportations pétrolières du pays par les pays occidentaux, a noté Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

Le prix du WTI a par ailleurs pâti, selon Carl Larry, courtier à Atlas Commodities, de l'anticipation d'une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis dans le rapport hebdomadaire du département de l'Energie, diffusé mercredi.

Plusieurs raffineries mènent en effet des opérations de maintenance et consomment donc moins de brut.

rp



(AWP / 26.02.2013 06h21)


Commenter Le brut quasi stable à New York, prudence face à l'Italie et l'Iran

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Iran


lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...

samedi 04 mars 2017

L'Iran "comprend" que Total attende une décision a…

Téhéran: Le gouvernement iranien "comprend" que le groupe pétrolier français Total attende une "décision finale" des Etats-Unis concernant l'Iran pour concrétiser ses...

samedi 04 février 2017

Pétrole: l'Iran repousse la date limite de son appel d'offre…

Téhéran: L'Iran a repoussé la date limite de son appel d'offres pour le développement de projets liés aux hydrocarbures, exhortant le géant...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite