Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, aidé par l'Iran, le marché scrute les élections en Italie

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole limitaient leurs gains lundi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par les tensions persistantes dans le dossier du nucléaire iranien, mais faisant montre de prudence face aux incertitudes sur l'issue des élections législatives en Italie.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 114,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 64 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, gagnait 17 cents à 93,30 dollars.

Pendant une grande partie des échanges européens, "un fléchissement du dollar a contribué à tirer vers le haut les prix du pétrole", les achats de brut libellés dans la monnaie américaine devenant ainsi plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises, observait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

A l'unisson des places boursières, le marché du pétrole a par ailleurs profité initialement d'un regain d'optimisme des opérateurs alimenté par l'espoir de voir la coalition de gauche menée par le chef du Parti démocrate Pier Luigi Bersani remporter les élections législatives en Italie, et poursuivre les réformes mises en place par le gouvernement de Mario Monti.

Mais la diffusion d'estimations donnant un avantage au Sénat à la coalition de droite menée par l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi a refroidi les investisseurs, effrayés par la perspective de majorités opposées à la Chambre et au Sénat.

Dans la foulée, et "parallèlement à un fort mouvement de vente sur les Bourses et d'une remontée du dollar, les prix du pétrole ont abandonné une partie de leurs gains", notait M. Hewson.

Le marché du brut restait cependant aidé par les inquiétudes persistantes des opérateurs sur l'issue des négociations entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne), interrompues mi-2012, et qui doivent reprendre mardi.

"Ces tensions géopolitiques soutiennent les cours du pétrole, car il est peu probable que les négociations de mardi entre le groupe 5+1 et Téhéran aboutissent à des avancées notables sur le dossier du nucléaire iranien", que les occidentaux soupçonnent d'avoir des visées militaires, soulignait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

Les cours du baril avaient déjà amorcé vendredi un timide rebond, alimenté par des achats à bon compte après une dégringolade de plus de 4,50 dollars au cours des séances de mercredi et jeudi.

Les analystes du cabinet JBC Energy expliquaient d'ailleurs cette chute temporaire par une correction technique après un mouvement d'achats excessifs de la part des investisseurs spéculatifs fin janvier et début février, "plutôt que par un changement dans les fondamentaux (offre et demande) du marché pétrolier".

Dans ce contexte, "le net repli en février de l'indice PMI sur l'activité manufacturière en Chine n'est pas parvenu à peser sur les prix du pétrole", dans un marché "convaincu que la demande pétrolière de la Chine (deuxième pays consommateur, ndlr) va continuer de croître" dans les prochains mois, observaient les analystes de Commerzbank.

L'expansion de la production manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau en quatre mois, selon un indicateur provisoire publié lundi par la banque HSBC.

ds



(AWP / 25.02.2013 18h45)


Commenter En hausse, aidé par l'Iran, le marché scrute les élections en Italie


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite