Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit timidement à New York, dans un marché toujours nerveux

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont légèrement rebondi vendredi à New York, aidés par des achats à bon compte après avoir nettement chuté au cours des dernières séances, dans un marché nerveux à l'approche d'échéances clefs aux Etats-Unis et en Europe la semaine prochaine.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril, dont c'était le deuxième jour d'utilisation comme contrat de référence, a avancé de 29 cents à 93,13 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a fini à 114,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 57 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Les cours pétroliers ont amorcé un mouvement timide de rebond, portés par "des achats à bon compte qui ont fait suite à une chute vertigineuse des cours cette semaine", a noté John Kilduff, de Again Capital.

Les prix ont chuté de plus de 4,50 dollars à New York au cours des deux dernières séances, glissant à des niveaux plus vus depuis début janvier, et depuis trois semaines à Londres, dans un marché craignant notamment une fin prématurée du soutien énorme apporté par la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie américaine.

En effet, des minutes de l'institution ont révélé mercredi que certains dirigeants de la Fed s'inquiétaient du cap actuel de sa politique monétaire, ce qui a été interprété comme un signe qu'elle pourrait diminuer plus tôt que prévu ses rachats d'actifs.

"Cela aurait un effet nettement baissier pour les actifs pétroliers, le cours de l'or, ou même pour le marché des actions", a souligné Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Dans ce contexte, la "semaine prochaine sera particulièrement stressante avec notamment une intervention du (président de la Fed) Ben Bernanke devant le Congrès" américain mardi et mercredi au sujet de la politique monétaire américaine, a poursuivi M. Kilduff.

"Il y sera assommé de questions" et toutes ses réponses seront susceptibles d'avoir un impact important sur les marchés financiers, a-t-il ajouté.

Les courtiers ne perdront pas non plus de vue, selon lui, l'approche de la date d'entrée en vigueur de coupes automatiques drastiques dans le budget américain, faute d'accord au Congrès, le 1er mars.

La prudence restait aussi de mise à quelques jours des élections législatives en Italie dimanche et lundi, dont l'issue pourrait déterminer à la fois le sort des réformes économiques dans le pays et la poursuite d'une relative accalmie sur les marchés financiers vis-à-vis de la zone euro.

En outre, sur le front géopolitique, l'espoir de voir les tensions autour du programme nucléaire iranien, soupçonné d'avoir des visées militaires, s'apaiser lors de la reprise des négociations la semaine prochaine entre Téhéran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) était quelque peu terni par un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

L'AIEA a indiqué jeudi que l'Iran avait commencé l'installation de centrifugeuses plus modernes sur le site d'enrichissement d'uranium Natanz (Iran, centre) -- ce que la diplomatie américaine a qualifié jeudi d'acte de "provocation".

rp



(AWP / 25.02.2013 06h21)


Commenter Le brut rebondit timidement à New York, dans un marché toujours nerveux


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite