Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue son repli, dans un marché sans grand élan

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient d'évoluer en légère baisse mardi en fin d'échanges européens, dans un marché sans grand élan au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis, et alors que ressurgissent des inquiétudes sur l'impact pour l'économie mondiale de la récente montée des cours.

Vers 17H00 (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, valait 116,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 45 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance de mars, dont c'est l'avant-dernier jour de cotation, perdait 10 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 95,76 dollars.

Alors que les cours du baril étaient restés quasi-inchangés lundi dans un volume d'échanges extrêmement modéré, en l'absence de nombreux investisseurs pour cause de jour férié aux Etats-Unis, les échanges restaient "peu animés" mardi faute d'indicateurs économiques majeurs, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Refroidi vendredi par une baisse surprise de la production industrielle américaine en janvier, qui avait alimenté en fin de semaine dernière un net mouvement de prises de bénéfices, le marché restait empreint de prudence mardi, suspendu notamment aux incertitudes politiques dans la zone euro.

"Les incertitudes sur l'issue des élections législatives en Italie cette semaine", qui devrait déterminer le sort des réformes économiques en cours dans le pays, "incite les investisseurs à la prudence et cela pèse sur les prix", observaient les analystes de Commerzbank.

Par ailleurs, le chef économiste de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) Fatih Birol "a averti lundi que les prix élevés du pétrole pourraient pénaliser l'économie mondiale", et par conséquent miner les perspectives de la demande énergétique, relevaient les experts de Commerzbank.

"Le niveau actuel des prix représente un problème majeur pour la reprise économique mondiale, et particulièrement en Europe -- le maillon faible de l'économie à l'échelle de la planète à l'heure actuelle", a indiqué M. Birol, dans des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

Dans ce contexte, la publication mardi d'une progression plus forte qu'attendu en février de l'indice de confiance ZEW des milieux financiers allemands n'est pas parvenu à revigorer les cours du pétrole.

Enfin, "les opérateurs chinois délaissaient" les actifs risqués, tels que les actions et le pétrole, "car, tout juste rentrés de leurs congés du Nouvel an au début de cette semaine, ils redoutent d'éventuelles mesures des autorités centrales en Chine pour juguler l'inflation des prix de l'immobilier", qui pourraient freiner l'activité économique du pays, deuxième consommateur de brut de la planète, soulignait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

rp



(AWP / 19.02.2013 18h32)


Commenter Le brut continue son repli, dans un marché sans grand élan


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite