Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché peu animé

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens, creusant encore un peu l'écart entre le Brent londonien et le WTI new-yorkais, dans un marché se reprenant du mouvement de prises de bénéfices entamé vendredi et peu animé en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

Vers 11H30 (12H30 GMT), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, valait 117,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance de mars cédait 26 cents à 95,60 dollars.

L'écart entre le Brent, dopé par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, et le WTI, toujours miné par l'abondance de l'offre d'or noir aux Etats-Unis, restait important, se creusant à plus de 21 dollars.

"Les prix du baril commencent la semaine en reprenant leur souffle, ils se maintiennent autour de l'équilibre", après avoir reculé de concert vendredi sous le poids d'un net mouvement de prises de bénéfices, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les échanges étaient peu volumineux et la tendance au repli observée vendredi se poursuivait lundi, "après qu'une baisse surprise de la production industrielle américaine eut suscité des inquiétudes sur un ramollissement de l'activité économique", ont indiqué les analystes de Phillip Futures.

La production industrielle aux Etats-Unis a reculé de 0,1% en janvier par rapport à décembre, après deux mois de hausse marquée, une annonce qui a incité vendredi les investisseurs à engranger quelques bénéfices sur les marchés pétroliers, le WTI effaçant ainsi ses gains des jours précédent.

"Les marchés asiatiques ont rebondi lundi, aidés par un regain d'optimisme sur le Japon dû au fait que le communiqué du G20", à l'issue d'une réunion vendredi et samedi des ministres des Finances et des banquiers centraux, "n'a pas évoqué de guerre des devises" et n'a pas mentionné la politique monétaire nippone, soulignait Myrto Sokou.

Toutefois, "comme la place new-yorkaise restera fermée ce lundi" en raison d'un jour férié aux Etats-Unis, "les échanges vont rester atones, avec un volume extrêmement modéré", de nombreux opérateurs optant pour un week-end prolongé, estimait Mme Sokou.

fah



(AWP / 18.02.2013 13h07)


Commenter Le brut hésite, dans un marché peu animé


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite