Menu
RSS
A+ A A-

En net recul à New York, pénalisé par une hausse du dollar

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont entamé la séance en nette baisse vendredi, dans un marché plombé par un renchérissement du dollar et frileux à l'ouverture d'un sommet du G20 marqué par les risques de "guerre des monnaies".

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cédait 1,58 dollar à 95,73 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les opérateurs étaient gagnés par un regain de frilosité alors que s'ouvrait vendredi un sommet de deux jours du G20 à Moscou, qui réunissait les ministres des Finances et banquiers centraux des 20 principaux pays riches et émergents, et où devrait être évoquée les craintes d'une "guerre des monnaies".

"Les courtiers s'attendent à une réunion potentiellement agitée", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

Ces craintes accentuaient le rebond du dollar, considéré comme une valeur refuge face à la monnaie unique européenne notamment. Or, un renchérissement du billet vert a tendance à affaiblir les cours du brut, libellés en dollars, car ils deviennent moins intéressants pour les investisseurs munis d'autres devises.

Des inquiétudes persistantes sur la santé économique de la zone euro, qui s'est encore enfoncée dans la récession au quatrième trimestre, accentuaient par ailleurs la pression sur les cours de l'or noir, les courtiers redoutant une baisse de la demande en brut.

Dans ce contexte, la publication d'un "relativement bon indicateur manufacturier" n'a que peu pesé, a remarqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

L'activité manufacturière de la région de New York s'est redressée après avoir reculé pendant six mois d'affilée, alors que la prévision médiane des analystes le donnait à zéro, niveau marquant la frontière entre hausse et baisse de l'activité.

Les opérateurs ont par ailleurs ignoré une nette hausse des prix de l'essence aux Etats-Unis "qui se sont appréciés de 15 cents le gallon au cours des deux dernier jours", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Or, "quand on observe un gros mouvement à la hausse sur l'essence, sans que cela ne provoque de réaction sur les prix du brut, c'est généralement un signe que le marché est bien approvisionné sur le front du brut", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

En effet, "une hausse des prix de l'essence a tendance à provoquer un effet psychologique sur les courtiers qui se répercute sur le brut", le marché pétrolier anticipant une hausse des perspectives de la demande sur cette matière première.

Le marché restait par ailleurs réservé à l'orée d'un week-end prolongé aux Etats-Unis, où les marchés resteront fermés lundi en raison d'un jour férié.

ds



(AWP / 15.02.2013 16h30)


Commenter En net recul à New York, pénalisé par une hausse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite