Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York, aidé par de bons chiffres sur l'emploi aux USA

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en légère hausse jeudi, soutenus par de bons chiffres dans le secteur de l'emploi aux Etats-Unis, de bon augure pour la demande en brut, dans un marché qui restait inquiet pour la croissance européenne.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars s'est apprécié de 30 cents à 97,31 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a fini à 118,00 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Les prix de l'or noir, qui avaient évolué en légère baisse avant l'ouverture, "ont repris du terrain après la sortie des chiffres des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, qui sont ressortis bien meilleurs que prévu", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

En effet, pour la deuxième semaine consécutive, ces nouvelles inscriptions ont reculé, le département du Travail recensant un dépôt de 341'000 demandes allocations de chômage du 3 au 9 février, soit bien moins que les 365'000 nouveaux chômeurs attendus.

"On regarde de très près les tendances du marché de l'emploi et ses relations avec l'énergie et (les prix) du brut. Or, au cours des dernières semaines, on a pu noter une hausse de la demande en essence dans les rapports hebdomadaires" du département de l'Energie, a relevé John Kilduff, de Again Capital.

"Pour nous, c'est directement lié à l'amélioration du secteur de l'emploi", a-t-il continué. En effet, pour beaucoup, la baisse du chômage est de bon augure pour une accélération de la demande en produits pétroliers, dont l'essence pour se rendre au travail.

Les courtiers avaient été cependant échaudés dans la matinée par de mauvais chiffres du PIB en Europe qui traduisait une aggravation de la récession au quatrième trimestre 2012 en zone euro, avec un Produit intérieur brut qui s'est replié de 0,6% contre -0,4% attendu.

Sur le front de la demande toujours, le marché était pénalisé par un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié mercredi, dévoilant un abaissement de 90'000 barils par jour des prévisions de l'institution pour la demande mondiale de brut en 2013 en raison "de conditions macroéconomiques médiocres".

Dans ce contexte, le marché avait ignoré les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) diffusés mercredi, faisant état d'une hausse quatre fois moins forte qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière et d'un recul beaucoup plus net que prévu des stocks d'essence et des produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

De tels chiffres sont considérés comme encourageants pour la demande énergétique aux Etats-Unis, le premier pays consommateur de brut de la planète.

Les opérateurs restaient par ailleurs attentifs aux tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient, notamment dans le dossier du nucléaire iranien.

rp



(AWP / 15.02.2013 06h21)


Commenter Le brut monte à New York, aidé par de bons chiffres sur l'emploi aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite