Menu
RSS

Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par l'abondance de l'offre

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont entamé la semaine à la baisse lundi à New York dans un marché toujours pénalisé par le trop-plein de brut à Cushing où est stocké le pétrole texan servant de référence au contrat américain, et par un renforcement du dollar.

Vers 14H15 GMT/16h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars lâchait 40 cents, à 95,32 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs s'inquiètent de "voir de nouveau augmenter les réserves de brut à Cushing", le principal terminal pétrolier du pays où les stocks ont atteint ces derniers mois un niveau historique en raison de l'insuffisance de moyens d'acheminement vers les raffineries du golfe du Mexique, a souligné Phil Flynn, de Price Futures Group.

Ces problèmes récurrents de transport sont en effet aggravés en ce moment par le début de travaux de maintenance de plusieurs raffineries américaines, qui ne peuvent donc plus recevoir de matières premières pendant cette période.

Cela devrait se traduire par une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, qui ont déjà gonflé de près de 12 millions de barils ces trois dernières semaines.

"Le fait que le dollar se renchérisse est aussi une source majeure de préoccupations pour les courtiers et fait pression sur les matières premières américaines", a remarqué Bill Baruch de iiTrader.com.

Le renforcement du billet vert face à la majorité des autres devises rend en effet moins attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Le marché est aussi affecté par des prises de bénéfices "avant une réunion des ministres des Finances de la zone euro" qui se tient lundi à Bruxelles, alors que les craintes des investisseurs sur la situation économique dans la région ont récemment été ravivées, a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

rp



(AWP / 11.02.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, pénalisé par l'abondance de l'offre

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite