Menu
RSS
A+ A A-

Le brut dopé par l'optimisme du marché, le Brent au plus haut en 5 mois

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient en cours d'échanges européens, se hissant à Londres à un sommet depuis la mi-septembre, portés par un optimisme persistant sur l'économie mondiale, un repli du dollar face à l'euro avant une réunion de la BCE et un regain de tensions géopolitiques.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 117,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 900 cents par rapport à la clôture de mercredi. Il s'est hissé vers 10H40 à 117,72 dollars, un sommet depuis le 14 septembre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 33 cents à 96,95 dollars.

"Les opérateurs sur les marchés pétroliers s'attendent de toute évidence à voir les prix poursuivre leur ascension (à moyen terme) et profitent donc de tout accès de faiblesse des cours pour réaliser des achats à bon compte", soulignaient les analystes de Commerzbank.

Les prix du baril s'étaient trouvés sous pression en début de semaine puis à nouveau mercredi, avant de se reprendre -- aidés notamment mercredi par des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'une hausse plus modérée qu'attendu des stocks américains de brut.

Les marchés pétroliers restaient par ailleurs soutenus par l'optimisme persistant des investisseurs sur les perspectives économiques des Etats-Unis et de la Chine, les deux plus gros consommateurs de brut de la planète, après des indicateurs encourageants publiés au début du mois et qui avaient nettement tiré les prix du baril vers le haut la semaine dernière.

Les cours étaient de surcroît aidés jeudi par un affaiblissement du dollar face à un euro revigoré, à quelques heures d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) où aucun changement de politique monétaire n'est attendu. Une dépréciation du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Si le président de la BCE Mario Draghi tient des propos encourageants" sur la situation économique de la zone euro "lors de sa conférence de presse (suivant la réunion de l'institution), cela pourrait renforcer encore davantage le regain d'achats" sur le marché du brut, ajoutait-on chez Commerzbank.

D'autre part, "les facteurs géopolitiques ont aussi contribué à soutenir la reprise du marché (depuis mercredi), avec de vives manifestations en Tunisie" contre le parti islamiste au pouvoir, après l'assassinat d'une figure de l'opposition, "et de nouvelles attaques menées par les forces rebelles en Syrie", insistait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

De plus, les autorités américaines ont confirmé mercredi la mise en oeuvre de nouvelles sanctions contre l'Iran visant à restreindre son accès aux revenus pétroliers.

"Les tensions au Moyen-Orient restent toujours à un niveau élevé", entretenant ainsi les risques de perturbations sur l'offre d'or noir de la région et pouvant inciter les investisseurs à abandonner leurs positions baissières, estimait M. Varga.

Les analystes seront par ailleurs attentifs en fin de semaine aux chiffres sur l'inflation et le commerce en Chine, publiés vendredi, en quête d'indices confirmant l'accélération de l'activité économique du géant asiatique.

fah



(AWP / 07.02.2013 12h56)


Commenter Le brut dopé par l'optimisme du marché, le Brent au plus haut en 5 mois


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite