Menu
RSS

Le brut porté à New York par l'optimisme sur la croissance mondiale

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse vendredi à New York, portés par l'optimisme des investisseurs sur la situation économique mondiale après une salve d'indicateurs encourageants aux Etats-Unis, en Chine et en Europe de bon augure pour la demande énergétique.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a gagné 28 cents pour s'établir à 97,77 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il s'inscrit ainsi en hausse hebdomadaire pour la huitième semaine consécutive d'affilée, "ce qui ne lui était pas arrivé depuis 2004", a indiqué Matt Smith, de Schneider Electric.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a clôturé à 116,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,21 dollar par rapport à jeudi, son plus haut cours de clôture depuis mai 2012.

Le prix du baril a été entraîné à la hausse par l'entrain des courtiers, "dans le sillage des autres marchés, à l'image de Wall Street ou de l'euro qui atteint son plus haut en 14 mois", a souligné l'analyste.

Le recul du billet vert face à la monnaie unique en particulier rendait plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Une série d'indicateurs a nourri cet appétit pour le risque.

Le rapport mensuel sur l'emploi américain a été bien accueilli par le marché. Bien qu'il fasse état d'une hausse moins importante que prévu des créations d'emploi et d'une hausse surprise du taux de chômage, ils ont été encouragés par la révision à la hausse du nombre d'emplois créés fin 2012.

L'accélération de l'activité des industries manufacturières en janvier aux Etats-Unis, la hausse des dépenses de construction en décembre et la progression du moral des ménages en janvier ont aussi stimulé le marché.

Parallèlement, l'activité du secteur manufacturier s'est redressée plus que prévu en janvier dans la zone euro, s'inscrivant à son plus haut niveau sur les onze derniers mois, et même si elle a ralenti, l'activité manufacturière a continué à croître en Chine en janvier.

En outre, le pétrole était porté par le regain de craintes liées aux tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Alors que les violences entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivent en Egypte, et après un bombardement mardi par l'armée israélienne à la frontière libano-syrienne, les opérateurs redoutent une escalade des tensions susceptibles de perturber l'offre d'or noir de la région.

La hausse du baril de WTI restait toutefois mesurée par rapport à l'embellie observée sur les autres marchés car "les fondamentaux du secteur penchent plutôt vers une baisse, la demande restant plus ou moins stable alors que l'offre est à son plus haut niveau en vingt ans", a rappelé M. Smith.

Les investisseurs gardent aussi à l'esprit les problèmes techniques auxquels est confronté l'opérateur de l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique, a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le groupe Enterprise Products a indiqué jeudi que les difficultés sur cette canalisation persisteraient une bonne partie de l'année, "ce qui ne va pas permettre aux réserves qui se sont accumulés à Cushing ces derniers mois de baisser", a expliqué l'expert.

rp



(AWP / 04.02.2013 06h21)


Commenter Le brut porté à New York par l'optimisme sur la croissance mondiale

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite