Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, à la faveur d'un accès de faiblesse du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient vendredi en fin d'échanges européens, portés par un accès de faiblesse de la monnaie américaine ainsi que par un regain d'inquiétude sur les niveaux de l'offre en provenance du Moyen-Orient du fait de tensions géopolitiques accrues dans la région.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 116,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de jeudi, après s'être hissé à 117,07 dollars, un sommet depuis la mi-septembre.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 38 cents à 97,24 dollars.

"Les prix du pétrole ont enflé ces dernières semaines, en partie du fait d'un affaiblissement du dollar (qui rend plus attractifs les achats de pétrole pour les investisseurs munis d'autres devises, ndlr), mais surtout d'un regain de tensions au Moyen-Orient", commentait Craig Erlam, analyste d'Alpari UK.

Le dollar s'est trouvé sous une pression accrue vendredi après la publication du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis. Selon ce rapport très important pour évaluer la santé de la première économie mondiale, les créations d'emplois ont ralenti en janvier, et le taux de chômage a légèrement progressé.

Si les chiffres des créations d'emplois en décembre, révisés en nette hausse, ont rassuré les investisseurs, ce rapport les a conforté dans leurs attentes d'une poursuite des mesures d'aides de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie, qui ont pour double effet d'affaiblir le dollar et de stimuler les achats de matières premières.

En outre, "le Brent était porté par l'intensification des inquiétudes liées aux tensions géopolitiques" au Moyen-Orient, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Alors que les violences entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivent en Egypte, et après un bombardement mardi par l'armée israélienne à la frontière libano-syrienne, les opérateurs redoutent une escalade des tensions susceptibles de perturber l'offre d'or noir de la région.

"Si la situation se détériorait dans les semaines à venir, les prix du pétrole pourraient aisément retrouver leurs niveaux du début de l'année dernière", prévenait M. Erlam.

ds



(AWP / 01.02.2013 18h40)


Commenter En hausse, à la faveur d'un accès de faiblesse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite