Menu
RSS
A+ A A-

Recul, le marché renoue avec la prudence avant l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, après avoir été dopés la veille par un regain d'optimisme des opérateurs et des annonces de la banque centrale américaine, le marché se montrant attentiste à la veille du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 114,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 10 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Il cédait un peu de terrain après s'être hissé en début d'échanges asiatiques jusqu'à 115,25 dollars, un nouveau sommet depuis la mi octobre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 25 cents à 97,69 dollars. Il était monté mercredi à 98,24 dollars, au plus haut depuis le 17 septembre.

Le marché renouait avec la prudence après avoir été dopé mercredi par l'optimisme persistant des investisseurs sur les perspectives économiques mondiales et l'annonce par la Réserve fédérale américaine (Fed) qu'elle poursuivait ses mesures exceptionnelles d'assouplissement monétaire.

La Fed a ainsi décidé mercredi de maintenir ses rachats d'actifs à hauteur de 85 milliards de dollars chaque mois, destinés à soutenir l'économie mais qui contribuent aussi à stimuler les investissements dans les matières premières et à diluer la valeur du dollar, rendant plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les détenteurs d'autres devises.

"Cette confirmation de la politique ultra-accommodante de la Fed va probablement tirer encore davantage les prix vers le haut" à court terme, observaient les analystes de Commerzbank.

Dans ce contexte, ni l'annonce d'un fléchissement inattendu de la croissance américaine au dernier trimestre 2012, ni la publication d'un bond deux fois plus fort que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière "n'ont vraiment mis le marché sous pression", soulignaient-ils.

Jeudi cependant, "les prix se stabilisaient, sur fond d'un petit mouvement de prises de bénéfices", constatait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les investisseurs restaient en effet sur leurs gardes "avant une salve d'indicateurs américains attendus dans la journée, dont les inscriptions hebdomadaires au chômage, qui pourraient offrir de précieux indices avant la publication vendredi du rapport officiel sur l'emploi et le chômage" américains en janvier, soulignait Mme Sokou.

"Comme toute l'attention des opérateurs se tourne désormais vers ce rapport mensuel" considéré traditionnellement comme un baromètre permettant d'évaluer la vigueur de l'économie du premier pays consommateur de brut, "la prudence devrait persister" jusqu'à vendredi et "les prix devraient rester cantonnés dans une fourchette étroite", estimait l'analyste.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller la situation au Moyen-Orient, alors que les violences entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivaient en Egypte, et après un bombardement mardi par l'armée israélienne à la frontière libano-syrienne.

Un regain de tensions géopolitiques serait susceptible de perturber l'offre d'or noir de la région.

jq



(AWP / 31.01.2013 12h50)


Commenter Recul, le marché renoue avec la prudence avant l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite