Menu
RSS
A+ A A-

Poursuite de la hausse, en attendant la Fed et les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, confortant leur rebond dans un marché porté par un regain d'optimisme sur la demande et un affaiblissement du dollar, dans l'attente d'une décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) et des stocks américains de brut.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 114,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 36 cents par rapport à la clôture de mardi. Il s'est hissé vers 10H30 à 114,80 dollars, un sommet depuis la mi octobre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 32 cents à 97,89 dollars, après être monté à 97,93 dollars, au plus haut depuis le 17 septembre.

Les cours du pétrole "étaient soutenus par la solidité de l'euro, qui évolue à son plus haut niveau depuis 14 mois face au dollar" et par un net regain d'optimisme des opérateurs sur les perspectives de l'économie mondiale, soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'affaiblissement du billet vert face à un euro revigoré contribuait en effet à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs détenteurs d'autres devises.

Ce regain d'enthousiasme des opérateurs avait contribué à doper mardi les actifs considérés comme risqués, dont l'euro, les marchés actions et le pétrole, faisant fi d'indicateurs américains en demi-teinte, dont une forte chute en janvier pour le troisième mois consécutif du moral des ménages aux Etats-Unis.

"Mais tout indicateur un peu décevant aux Etats-Unis peut aussi être interprété comme un encouragement pour la Réserve fédérale américaine (Fed) à maintenir en place ses mesures de rachats d'actifs" destinés à soutenir l'économie, mais qui contribuent également à diluer la valeur du dollar et à stimuler les investissements dans les matières premières, soulignait M. Varga.

Le marché du brut est ainsi soutenu par "les perspectives d'une confirmation mercredi par la Fed qu'elle maintiendra sa politique d'assouplissement monétaire" à l'issue de sa réunion de deux jours débutée mardi, observaient les analystes de Commerzbank.

Outre la Fed, le marché décortiquera mercredi la première estimation de la croissance américaine pour le quatrième trimestre 2012 et le rapport du cabinet ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis, toujours en quête d'indices sur la santé économique du premier pays consommateur de brut au monde.

Les opérateurs seront également attentifs aux chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 2,7 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 25 janvier.

Les stocks d'essence sont quant à eux attendus en hausse de 200.000 barils, et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés en période hivernale, en repli de 900.000 barils.

Par ailleurs, "les tensions en Afrique du Nord et au Moyen-orient devraient également aider à tirer les cours (du brut) vers le haut", ajoutait-on chez Commerzbank, pointant la vague de violences qui agite l'Egypte depuis jeudi dernier, et durant laquelle plus de 50 personnes ont trouvé la mort.

Les marchés sont attentifs à la situation en Egypte, redoutant des perturbations du trafic dans le canal de Suez, passage maritime stratégique par lequel transite une grosse partie du brut en provenance des pays du Golfe.

jq



(AWP / 30.01.2013 13h01)


Commenter Poursuite de la hausse, en attendant la Fed et les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite