Menu
RSS

Le brut finit en hausse en dépit d'indicateurs américains mitigés

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi à New York et à Londres, un regain d'optimisme des courtiers à l'égard des perspectives économiques mondiales, et de la demande en brut, l'emportant sur des indicateurs économiques mitigés publiés en début de journée aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars s'est apprécié de 56 cents à 96,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a terminé à 113,48 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 20 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Ce fut une séance mitigée du point de vue des indicateurs économiques aux Etats-Unis, avec des commandes de biens durables encourageantes mais une déception du côté des promesses de ventes de logements aux Etats-Unis", a résumé David Bouckhout, de TD Securities.

Les commandes de biens durables, qui indiquent le niveau d'investissement des entreprises américaines dans leur outil de production, ont augmenté de 4,6% en décembre par rapport au mois précédent, bien plus qu'attendu par les analystes.

Cette nouvelle, publiée peu avant l'ouverture du marché, avait stimulé les prix.

"C'est un nouveau signe de l'amélioration du contexte économique, ce qui signifie une accélération de l'activité et de la demande en énergie", a noté John Kilduff, de Again Capital.

L'annonce surprise d'une baisse prononcée, de 4,3%, des promesses de ventes de logements en décembre après trois mois de hausse avait toutefois provisoirement fait passer le marché en territoire négatif.

Cependant, pour M. Bouckhout, "les nouvelles économiques ont été en général plutôt positives ces derniers temps" dans le monde, ce qui expliquait selon lui le rebond des prix en deuxième partie de séance après une réaction "excessive" suite à la sortie de cet indicateur.

Les risques géopolitiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui faisaient peser des menaces sur l'offre en brut, "continuent à soutenir" les cours de l'or noir, "même si une partie d'entre eux ont déjà été intégrés aux prix", a relevé M. Bouckhout.

Les courtiers surveillaient ainsi particulièrement la situation en Algérie, un important producteur d'énergie en Afrique du Nord, où deux gardes en charge de la surveillance d'un gazoduc ont été tués et sept autres blessés dimanche soir dans une attaque islamiste.

Ces événements "provoquent une augmentation de la prime de risque sur les cours" du brut, a noté John Kilduff.

En Egypte, un pays clef pour le transport et l'approvisionnement de pétrole dans la région, l'état d'urgence est entré en vigueur lundi dans trois provinces du pays, secouées par des violences meurtrières qui ont fait une cinquantaine de morts en trois jours.

Les opérateurs se préparaient par ailleurs à une semaine riche en indicateurs aux Etats-Unis, avec notamment les chiffre mensuels de l'emploi et du chômage vendredi, selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Ils surveilleront également la réunion mensuelle de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi et mercredi.

rp



(AWP / 29.01.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse en dépit d'indicateurs américains mitigés

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 12:17

Le pétrole rebondit, l'Opep rassure les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens, l'Opep s'évertuant à rassurer des marchés inquiets de la hausse apparemment...

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite