Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, prudence au début d'une semaine riche en indicateurs

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après ses gains de la semaine précédente et faisant preuve d'attentisme au début d'une semaine riche en indicateurs macroéconomiques.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 112,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 35 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait pour sa part 10 cents à 95,78 dollars.

"Les prix du pétrole ont perdu du terrain depuis leurs sommets de la semaine dernière, les opérateurs étant tentés d'engranger quelques bénéfices", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le WTI était monté mercredi à son plus haut niveau depuis la mi-septembre avant d'amorcer un repli en fin de semaine. De son côté, le Brent s'était hissé vendredi à 113,84 dollars le baril, un sommet depuis mi octobre, avant d'effacer ses gains plus tard dans la journée sous le coup de prises de bénéfices.

Les investisseurs continuaient lundi à faire montre de prudence: "Il y a peu d'informations sur le front de l'offre ou de la demande de pétrole, et le marché surveille les marchés boursiers en quête de direction", soulignait M. Kryuchenkov.

Plus tard lundi, "les investisseurs tourneront leur attention vers les chiffres des commandes de biens durables pour décembre aux Etats-Unis", avant une salve d'indicateurs américains attendus tout au long de la semaine, ajoutait-il.

Outre la réunion mensuelle de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi et mercredi, les investisseurs scruteront mercredi l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé et le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américains pour janvier publié vendredi, en quête d'indices sur la santé économique du premier pays consommateur de brut.

Cependant, "ce début de semaine sans éclat est quelque peu surprenant, étant donné que les risques géopolitiques" susceptibles de perturber l'offre pétrolière "sont à nouveau en train d'augmenter", observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM, pointant les violences en Egypte.

L'état d'urgence est entré en vigueur lundi dans trois provinces d'Egypte secouées par des violences meurtrières qui ont fait une cinquantaine de morts en trois jours. Le président Mohamed Morsi a appelé lundi à un dialogue avec l'opposition pour tenter de désamorcer la crise.

"Le deuxième anniversaire du début du soulèvement en Egypte (contre l'ancien président Hosni Moubarak, ndlr) a été marqué par un regain de violences et de manifestations contre le gouvernement, au Caire et dans trois villes le long du Canal de Suez", un passage stratégique pour acheminer vers l'Europe le pétrole en provenance du Golfe, soulignait M. Varga.

"Pour l'instant, le trafic dans ce passage maritime important n'est pas affecté par les violences", mais la prudence devrait rester de mise, ajoutait-il.

Par ailleurs, les prix devraient rester soutenus cette semaine par l'optimisme des investisseurs sur les perspectives économiques mondiales, qui avait été alimentés la semaine dernière par des indicateurs encourageants aux Etats-Unis, en Europe et en Chine, et de solides résultats trimestriels publiés par des entreprises américaines, estimait Tamas Varga.

cha



(AWP / 28.01.2013 12h50)


Commenter Le brut recule, prudence au début d'une semaine riche en indicateurs


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite