Menu
RSS
A+ A A-

Les prix du brut se stabilisent à New York avant le week-end

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont clôturé proches de l'équilibre vendredi, marquant une pause après plusieurs semaines de hausse dans un marché plus optimiste pour la demande mondiale d'or noir et soutenu par la baisse du dollar qui rendait les achats de brut américain plus attractifs.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a lâché 7 cents à 95,88 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a fini à 113,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), parfaitement stable par rapport à sa clôture jeudi.

Après plusieurs semaines de progression, "le marché a été assez calme aujourd'hui" et en dépit de quelques mouvements de hausse, "la semaine a terminé dans une fourchette étroite par rapport à la semaine dernière", a commenté Bill Baruch, de iiTrader.

"Le brut a connu (vendredi) un mouvement de consolidation, après avoir été porté par une nette tendance haussière" dans un contexte économique mondial plus encourageant, a-t-il continué.

"De bons chiffres économiques cette semaine ont dopé les attentes du marché d'une demande mondiale (de brut) en hausse", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, et ont aidé les prix du brut à se maintenir à des niveaux élevés.

Outre l'annonce jeudi d'une forte accélération de la production manufacturière chinoise en janvier, les Etats-Unis ont enregistré une chute des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, qui sont tombées à leur plus bas niveau en cinq ans.

En Allemagne, le baromètre Ifo sur la confiance des entrepreneurs du pays s'est hissé en janvier à son meilleur niveau depuis sept mois, ce qui rassurait les investisseurs sur la santé de la première économie de la zone euro.

D'autre part, la décision de certaines banques européennes de rembourser par anticipation plus du quart d'un prêt que la Banque centrale européenne (BCE) leur avait accordé fin 2011 favorisait une hausse de l'euro face au dollar, qui chutait à des niveaux plus vus depuis 11 mois face à la devise européenne, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Cela soutenait les cours du brut, la baisse du billet vert rendant plus intéressants les achats de matières premières libellées en dollars pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Dans ce contexte, les opérateurs ont fait peu de cas de l'annonce jeudi d'une hausse plus forte qu'attendu des réserves hebdomadaires de brut aux Etats-Unis.

Le marché a également continué à surveiller les derniers développements sur l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique.

L'opérateur de Seaway a affirmé mercredi que ses volumes, représentant environ 400.000 barils par jour depuis de récents travaux d'accroissement, allaient être considérablement réduits en raison de problèmes aux points de livraison.

Or les réserves de Cushing, où est stocké le brut texan qui sert de référence au WTI, ont atteint récemment des niveaux records, une abondance qui pèse depuis plusieurs mois sur les cours du baril à New York.

Pour Andy Lipow, cette réduction du volume de brut transporté par l'oléoduc est cependant "provisoire" et la situation pourrait se normaliser, selon lui, dès fin janvier.

rp



(AWP / 28.01.2013 06h21)


Commenter Les prix du brut se stabilisent à New York avant le week-end


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite