Menu
RSS
A+ A A-

En petite baisse, le marché reprend son souffle après un rebond

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir bénéficié d'un regain d'optimisme sur la demande de brut après des indicateurs encourageants en Chine, aux Etats-Unis et en Europe.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 113,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 11 cents par rapport à la clôture de jeudi. Le Brent est monté en cours d'échanges européens à 113,84 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis mi octobre.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait pour sa part 24 cents à 95,70 dollars.

"Le pétrole a frôlé sa plus forte progression hebdomadaire en près de quatre ans, les cours se trouvant portés par un regain d'optimisme sur la consommation mondiale de brut", notait Matt Basi, analyste chez CMC Markets.

Les cours baissaient ainsi un peu après deux jours d'un rebond alimenté par une salve d'indicateurs encourageants aux Etats-Unis et en Chine, les deux principaux pays consommateurs de brut de la planète, mais aussi en zone euro, laissant entrevoir une amélioration de la situation dans une région sévèrement frappée par la crise.

Après l'annonce d'une forte accélération de la production manufacturière chinoise en janvier, des chiffres publiés jeudi avaient montré une chute des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, à leur plus bas niveau en cinq ans, rappelaient les analystes de JBC Energy.

Publié vendredi, le baromètre Ifo sur la confiance des entrepreneurs allemands, qui s'est hissé en janvier à son meilleur niveau depuis sept mois, était de surcroît de nature à rasséréner les investisseurs sur la santé de la première économie de la zone euro.

De plus, des niveaux de remboursements plus élevés qu'attendu par les observateurs de prêts exceptionnels accordés par la Banque centrale européenne (BCE) renforçaient l'optimisme des investisseurs sur le secteur bancaire de la zone euro et sur la région dans son ensemble.

Les prix du brut bénéficiaient par ailleurs vendredi d'un accès de faiblesse du dollar, tombé à son plus bas niveau depuis onze mois face à un euro revigoré, ce qui rendait plus attractifs les achats de matières premières libellées dans la monnaie américaine pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Sur le plan de l'offre, les investisseurs continuaient de guetter tout développement sur l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique.

L'opérateur de Seaway a affirmé mercredi que ses volumes, représentant environ 400.000 barils par jour depuis de récents travaux d'accroissement, allaient être considérablement réduits, en raison de problèmes aux points de livraison.

Or les réserves de Cushing, où est stocké le brut texan qui sert de référence au WTI, ont atteint récemment des niveaux records, une abondance qui pèse depuis plusieurs mois sur les cours du baril à New York.

Si plusieurs observateurs tablent sur un retour à la normale relativement rapide, l'opérateur n'a cependant "pas encore communiqué d'estimation du temps que prendrait un retour à capacité totale de l'oléoduc", notaient les experts de JBC Energy.

ds



(AWP / 25.01.2013 18h20)


Commenter En petite baisse, le marché reprend son souffle après un rebond


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite