Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en petite hausse, répit après les promesses de l'Arabie saoudite

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse mardi en cours d'échanges européens, mais loin des sommets de la semaine précédente, sur un marché reprenant son souffle après l'engagement répété de l'Arabie saoudite d'accroître son offre pour stabiliser les cours.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 112,47 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 67 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 35 cents, à 97,32 dollars.

Les cours du baril rebondissaient légèrement après avoir terminé en baisse lundi.

"Le Brent cède du terrain (par rapport à la semaine dernière) après l'assurance répétée officiellement par les Saoudiens que les pertes de production en Libye seraient couvertes par Saudi Aramco", la compagnie nationale d'Arabie saoudite, observait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Le Royaume, premier exportateur mondial de pétrole, s'est engagé lundi à assurer la "stabilité du marché" du brut et à maintenir les approvisionnements pour éviter "les fluctuations néfastes au bien de tous".

La réaction de l'Arabie saoudite "a empêché les prix (du baril) de progresser plus avant", confirment les analystes de Commerzbank, rappelant que le pays produit d'ores et déjà plus de 9 millions de barils de brut par jour, soit 1 million de plus que le quota de production déterminé par l'Opep.

En Libye, l'insurrection contre le colonel Mouammar Kadhafi continuait de progresser mais le dirigeant libyen s'accrochait au pouvoir malgré la chute de plusieurs villes à l'ouest, désormais tenues par l'opposition.

Les principaux champs de pétrole du pays sont désormais entre les mains des insurgés, selon le commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger, mais un rapide retour à la normale des exportations libyennes de pétrole restait "improbable", notait Commerzbank.

Les opérateurs s'inquiètent cependant toujours d'une propagation des tensions au Moyen-Orient: mardi s'annonçait comme une journée de forte mobilisation dans la région, avec des manifestations attendues à Bahreïn et au Yémen, tandis que des blindés ont dispersé sans violence des manifestants à Oman.

"Le Brent bloque et peine à remonter vers les hauts niveaux de la semaine dernière, mais la baisse (des cours) reste limitée pour l'instant, avec trop d'agitations sur le front géopolitique, d'incertitudes en Libye...", estimait M. Kryuchenkov.

cha

(AWP/01 mars 2011 12h51)

Commenter Le brut en petite hausse, répit après les promesses de l'Arabie saoudite


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 16 octobre 2017

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017

Pétrole: déficit et Aramco poussent l'Arabie à réduire sa pr…

Dubaï: Confrontée à des difficultés économiques en raison de la baisse des cours du brut, l'Arabie saoudite se prépare à de nouvelles...

lundi 02 octobre 2017

Pétrole: le roi Salmane d'Arabie saoudite attendu jeudi en R…

Moscou: Le roi Salmane d'Arabie saoudite est attendu en Russie jeudi pour la première visite d'un souverain saoudien dans ce pays, a...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite