Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en petite hausse, répit après les promesses de l'Arabie saoudite

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse mardi en cours d'échanges européens, mais loin des sommets de la semaine précédente, sur un marché reprenant son souffle après l'engagement répété de l'Arabie saoudite d'accroître son offre pour stabiliser les cours.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 112,47 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 67 cents par rapport à la clôture de la veille.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 35 cents, à 97,32 dollars.

Les cours du baril rebondissaient légèrement après avoir terminé en baisse lundi.

"Le Brent cède du terrain (par rapport à la semaine dernière) après l'assurance répétée officiellement par les Saoudiens que les pertes de production en Libye seraient couvertes par Saudi Aramco", la compagnie nationale d'Arabie saoudite, observait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Le Royaume, premier exportateur mondial de pétrole, s'est engagé lundi à assurer la "stabilité du marché" du brut et à maintenir les approvisionnements pour éviter "les fluctuations néfastes au bien de tous".

La réaction de l'Arabie saoudite "a empêché les prix (du baril) de progresser plus avant", confirment les analystes de Commerzbank, rappelant que le pays produit d'ores et déjà plus de 9 millions de barils de brut par jour, soit 1 million de plus que le quota de production déterminé par l'Opep.

En Libye, l'insurrection contre le colonel Mouammar Kadhafi continuait de progresser mais le dirigeant libyen s'accrochait au pouvoir malgré la chute de plusieurs villes à l'ouest, désormais tenues par l'opposition.

Les principaux champs de pétrole du pays sont désormais entre les mains des insurgés, selon le commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger, mais un rapide retour à la normale des exportations libyennes de pétrole restait "improbable", notait Commerzbank.

Les opérateurs s'inquiètent cependant toujours d'une propagation des tensions au Moyen-Orient: mardi s'annonçait comme une journée de forte mobilisation dans la région, avec des manifestations attendues à Bahreïn et au Yémen, tandis que des blindés ont dispersé sans violence des manifestants à Oman.

"Le Brent bloque et peine à remonter vers les hauts niveaux de la semaine dernière, mais la baisse (des cours) reste limitée pour l'instant, avec trop d'agitations sur le front géopolitique, d'incertitudes en Libye...", estimait M. Kryuchenkov.

cha

(AWP/01 mars 2011 12h51)

Commenter Le brut en petite hausse, répit après les promesses de l'Arabie saoudite


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite