Menu
RSS
A+ A A-

Le brut porté par l'espoir d'un regain de vigueur de la demande

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mardi à New York, les investisseurs espérant un regain de la demande énergétique après des nouvelles de bon augure pour la croissance en zone euro et l'annonce de mesures de soutien par la banque centrale japonaise.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, a gagné 68 cents, pour s'établir à 96,24 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a terminé à 112,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), gagnant 71 cents par rapport à la clôture de lundi.

Le marché du pétrole "a profité de l'appétit pour le risque des opérateurs, à l'instar du marché d'actions ou des changes", a remarqué David Bouckhout de TD Securities.

Cet élan d'optimisme a été nourri par les annonces de la banque centrale du Japon, "qui s'est engagée dans une action comparable à celle de la Réserve fédérale américaine avec un programme illimité de rachat d'actifs", a expliqué l'analyste.

Grâce à cette mesure et à un plan de relance de 20'200 milliards de yens, l'économie nippone devrait atteindre une croissance de 2,3% pour l'année d'avril 2013 à mars 2014 selon les prévisions révisées mardi par la BoJ, de bon augure pour la consommation de brut dans le pays.

Les cours du pétrole ont parallèlement été aidés par "un certain apaisement des craintes sur la zone euro" après "la confirmation par les ministres des Finances de la zone euro du versement d'une aide" à Athènes, a indiqué M. Bouckhout.

A l'issue d'une réunion à Bruxelles lundi, l'Eurogroupe a en effet salué les progrès réalisés en Grèce et confirmé le déblocage, prévu, d'une tranche d'aide de 9,2 milliards d'euros d'ici la fin du mois.

Les perspectives de la zone euro ont aussi été éclairées par "la bonne nouvelle sur la confiance des investisseurs en Allemagne" alors que l'indice Zew, baromètre du moral des milieux financiers du pays, a atteint son niveau le plus élevé depuis mai 2010, a noté John Kilduff, d'Again Capital.

Le fait que le gouverneur du Nebraska (centre des Etats-Unis) ait approuvé un nouveau trajet pour le controversé oléoduc Keystone a également aidé les prix du pétrole.

"C'est une étape supplémentaire vers l'autorisation" de cette canalisation qui doit traverser la frontière américano-canadienne et permettre à terme d'acheminer 830'000 barils de brut par jour jusqu'aux raffineries du golfe du Mexique, a remarqué M. Bouckhout.

"La persistance des tensions géopolitiques" au Moyen-Orient et en Afrique continuait par ailleurs d'alimenter la montée des cours, a ajouté l'analyste.

En Algérie, la prise d'otage menée par un groupe islamiste sur un site gazier dans le sud-est du pays, qui s'est finalement soldé par la mort de 37 otages étrangers, faisait craindre des perturbations dans la production de brut du pays, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Et des combats meurtriers opposant rebelles et soldats dans le centre de la Syrie ont relancé mardi le cycle de la violence dans le pays, Moscou avertissant que le conflit qui dure depuis près de deux ans risquait encore de traîner en longueur.

Si la Syrie n'est pas en soi un important producteur de brut, les investisseurs redoutent des répercussions du conflit sur d'autres pays de la zone.

rp



(AWP / 23.01.2013 06h21)


Commenter Le brut porté par l'espoir d'un regain de vigueur de la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite