Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse sur des prises de bénéfices, Algérie sous surveillance

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, pâtissant de prises de bénéfices après la hausse de la veille, mais ce repli restait limité par les craintes liées à la prise d'otages en Algérie et des chiffres meilleurs qu'attendu sur la croissance chinoise.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 110,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 25 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 11 cents à 95,38 dollars.

Les cours du baril reprenaient leur souffle après avoir grimpé jeudi de 1,25 dollar à New York et de 1,42 dollar à Londres.

"Les prix du brut ont été tirés vers le haut (jeudi) par une montée de la prime de risque géopolitique, en raison de la crise de la prise d'otages" en cours depuis mercredi sur un site gazier au sud de l'Algérie, qui avivait les craintes de perturbations de la production d'hydrocarbures du pays, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, à moins que la situation n'empire ou que d'autres sites dans la région soient affectés, "il est probable que cette forte hausse des prix s'avère temporaire, et il faut s'attendre à ce que des prises de bénéfices" pèsent sur les cours dans les prochains jours, estimait-il.

Le marché restait néanmoins attentifs aux développements de la situation en Algérie, pays qui produit environ 1,2 million de barils de brut par jour.

Une quarantaine de ressortissants étrangers a été prise en otages mercredi par des attaquants islamistes sur un site gazier exploité par l'entreprise nationale Sonatrach avec les compagnies britannique BP et norvégienne Statoil.

L'armée algérienne a donné l'assaut jeudi contre le site gazier dans le désert du Sahara. Aucun bilan officiel précis de l'opération n'a filtré, et selon le ministère des affaires étrangères britannique, la prise d'otages était toujours en cours vendredi.

Les cours du brut avaient par ailleurs été dopés jeudi par des statistiques encourageantes aux Etats-Unis, dont une forte baisse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, et avaient poursuivi leur progression vendredi en début d'échanges asiatiques après des indicateurs économiques en Chine.

Ainsi, la hausse du produit intérieur brut (PIB) chinois a rebondi au quatrième trimestre, atteignant 7,9%, contre 7,4% au troisième, plus que prévu par les analystes et rassurant le marché sur la santé économique du deuxième pays consommateur de brut.

Cependant, la différence avec les attentes des analystes restait faible, et les statistiques chinoises publiées vendredi "ne changent pas grand chose par rapport à ce que les opérateurs savaient déjà" sur la situation économique de la Chine, d'où une réaction somme toute limitée du marché, soulignait Olivier Jakob, analyste du courtier Petromatrix.

Le marché digérait par ailleurs vendredi le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a légèrement relevé sa prévision pour la demande mondiale de pétrole en 2013 et prévenu que la prise d'otages assombrissait les perspectives du secteur algérien de l'énergie.

tt



(AWP / 18.01.2013 12h45)


Commenter Le brut baisse sur des prises de bénéfices, Algérie sous surveillance


Le pétrole en Algérie


jeudi 09 novembre 2017

Sonatrach conclut un accord avec GE pour les équipements pét…

Alger: Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé jeudi à Alger un accord d'un montant qui pourrait atteindre 200 millions de...

lundi 02 octobre 2017

L'Algérie veut reprendre l'exploration du gaz de schiste

Alger: Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a demandé au groupe pétrolier public Sonatrach de reprendre l'exploration du gaz de schiste, suspendue...

lundi 11 septembre 2017

Le Vénézuélien Maduro à Alger, avec le pétrole au coeur des …

Alger: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a entamé lundi une visite officielle de 24 heures en Algérie, avec au menu la question...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

Sonatrach conclut un accord avec GE pour les équipements pétroliers

jeudi 09 novembre 2017

Alger: Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé jeudi à Alger un accord d'un montant qui pourrait atteindre 200 millions de dollars avec l'Américain General pour la création d'une société conjointe qui produira des équipements pétroliers, a annoncé l'agence...


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite