Menu
RSS

Des prix élevés pourraient ralentir la reprise (Strauss-Kahn)

prix-du-petrolePanama : Une période prolongée de prix élevés pour le pétrole, liée à la crise politique affectant plusieurs pays arabes, pourrait freiner la reprise de l'économie mondiale, a affirmé lundi le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn.

"Il est possible que le pétrole monte à 110 ou 120 dollars le baril et ceci peut avoir un effet et affecter le rythme de la reprise (économique) de tout le monde", a déclaré M. Strauss-Kahn à Panama, dans le cadre d'un voyage dans plusieurs pays d'Amérique latine.

"Jusqu'ici, nous ne voyons pas un grand risque. Cela dépend de la durée de la crise. Si la crise dure longtemps et s'il y a une période très prolongée de prix élevés pour le pétrole, cela aura un effet", a-t-il expliqué.

"Nous ne craignons pas encore qu'il y ait un risque très dangereux, mais s'il y a une période de prix élevés, ceci pourrait avoir des effets sur la reprise mondiale", a ajouté M. Strauss-Kahn.

"Je dirais qu'avec plusieurs mois de prix du pétrole élevés, cela pourrait tendre à créer quelques problèmes. Deux semaines peut-être ne seraient pas trop grave (...) mais déjà avec deux mois, même s'il est difficile de faire des pronostics, il faudrait prendre des mesures plus sérieuses", a-t-il poursuivi.

Les prix du pétrole ont fortement progressé ces dernières semaines en raison de la crise politique affectant plusieurs pays arabes, notamment la Libye ces derniers jours.

Ils ont néanmoins légèrement reculé lundi alors que l'engagement de l'Arabie saoudite à assurer la stabilité d'un marché inquiet pour la production de brut en Libye a apaisé certaines tensions.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 96,97 dollars, en recul de 91 cents par rapport à vendredi. A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a perdu 34 cents à 111,80 dollars.

ds

(AWP/01 mars 2011 06h30)

Commenter Des prix élevés pourraient ralentir la reprise (Strauss-Kahn)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite