Menu
RSS
A+ A A-

Le brut stimulé à New York par de bons chiffres sur l'économie US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse jeudi à New York, portés par des indicateurs économiques de bon augure pour la croissance des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et les craintes liées à la prise d'otages sur un site gazier en Algérie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a avancé de 1,25 dollar à 95,49 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), son plus haut niveau depuis le 17 septembre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a clôturé à 111,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), gagnant 1,42 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Les prix du brut "ont monté dans le sillage des marchés des actions après un bon des mises en chantier et une chute des demandes d'allocations chômage", deux indicateurs qui "renforcent la croissance de l'économie américaine", a noté Tim Evans, de Citi.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont de fait fortement baissé la semaine dernière aux Etats-Unis après quatre semaines de hausse, le département du Travail ayant recensé le dépôt de 335'000 demandes d'allocations de chômage.

Il s'agit du plus faible nombre de nouveaux chômeurs enregistrés en une semaine depuis cinq ans.

Parallèlement, les autorités américaines ont indiqué que la construction de logements avait véritablement repris en 2012 aux Etats-Unis, les mises en chantier ayant connu au cours de l'année écoulée leur hausse la plus forte depuis 1983.

Le marché du pétrole est poussé à la hausse par les derniers événements en Algérie, qui "rappellent l'importance des risques géopolitiques", a remarqué M. Evans.

Un groupe lié à Al-Qaïda a pris en otage mercredi une quarantaine d'étrangers et des centaines de travailleurs algériens sur un site gazier dans le désert du Sahara.

L'armée a lancé jeudi un assaut au cours duquel, selon le ministre algérien de la Communication, de nombreux otages ont été libérés, mais plusieurs personnes ont été tuées.

Avec ces troubles, "on peut ajouter un nouveau pays à la liste des endroits à risque où la production de pétrole peut potentiellement être affectée", ce qui ajoute une prime de risque au prix du brut, a remarqué James Williams, de WTRG Economics.

Avec des situations instables en Irak, en Iran, en Libye, au Nigeria et au Venezuela, tous importants producteurs de pétrole, ainsi qu'avec la persistance de tensions en Egypte, par où transite, via le canal de Suez, une part importante du trafic mondial de brut, "le risque de problèmes d'approvisionnement est actuellement à un niveau extrêmement élevé", a remarqué l'analyste.

"Il est très difficile dans ces conditions de prévoir le prix du baril", a-t-il ajouté, tout en soulignant que l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, pouvait rapidement augmenter sa production en cas de problèmes majeurs dans d'autres pays.

La remontée de l'euro participait aussi à la montée des cours du baril, l'affaiblissement du billet vert rendant plus attractif l'achat de brut en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les prix avaient déjà fortement grimpé la veille après l'annonce d'un recul d'un million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 11 janvier, là où les experts prévoyaient une hausse de 2,1 millions de barils.

rp



(AWP / 18.01.2013 06h21)


Commenter Le brut stimulé à New York par de bons chiffres sur l'économie US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite